DIVERTISSEMENT

La Montréalaise Grimes défend sa décision de donner un concert en Russie

30/10/2013 12:58 EDT | Actualisé 30/12/2013 05:12 EST
AP
Claire Boucher aka Grimes performs on day 2 of the 2013 Austin City Limits Music Festival at Zilker Park on Saturday October 5, 2013 in Austin Texas.(Photo by John Davisson/Invision/AP)

TORONTO - L'artiste montréalaise Grimes défend sa décision de présenter un concert privé en Russie, après avoir apparemment été critiquée sur Twitter.

Celle qui a remporté le prix du meilleur album électronique au dernier gala des Junos pour «Visions» a confirmé qu'elle allait présenter un spectacle à Moscou, ajoutant: «Non, je ne me sens pas mal de le faire».

Dans un message publié sur Tumblr et intitulé «réponse aux critiques sur Twitter au sujet d'un spectacle en Russie», Grimes ajoute que bien qu'il s'agisse d'un événement privé, elle retournera dans ce pays plus tard pour un plus grand concert.

En juin, le président russe Vladimir Poutine a approuvé une loi rendant illégale «la propagande homosexuelle» auprès des enfants, menaçant les contrevenants avec des peines de prison, des amendes salées ou une déportation si applicable.

Sur Twitter, Grimes a dit à un admirateur qu'elle espérait retourner en Russie pour une «grande tournée» au printemps.

L'artiste de 25 ans a écrit qu'elle ne trouvait «pas cool» de s'en prendre à la communauté gaie de ce pays.

«J'ai des amis gais en Russie et le seul hétérosexuel dans l'équipe Grimes est James, à ce que je sache», a écrit celle dont le véritable nom est Claire Boucher, ajoutant qu'elle et son équipe entreront dans ce pays «en toute sécurité».

«Refuser de m'y rendre ne touchera pas le gouvernement, a-t-elle ajouté. Seulement les gens ordinaires. Je ne crois donc pas que c'est mal de le faire. Refuser d'aller en Russie ne ferait du mal qu'à mes fans.»

À VOIR AUSSI:

Ils se sont élevés contre la loi anti-gay en Russie

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.