NOUVELLES

Petit guide de survie à travers la jungle des prix littéraires d'automne

28/10/2013 04:20 EDT | Actualisé 27/12/2013 05:12 EST

C'est la saison des prix littéraires en France. Goncourt, Femina, Renaudot, comment s'y retrouver?

L'Académie française a ouvert le bal avec son Grand Prix du roman la semaine passée, et les annonces d'autres prix vont s'enchaîner dans les jours qui viennent.

Pour vous aider à naviguer à travers le déluge de récompenses qui pleuvent sur les auteurs en France chaque automne et viennent clore la rentrée littéraire, voici un résumé de ce qu'il faut savoir des principaux prix littéraires français.

Chose certaine, les auteurs d'ici sont rarement présents au palmarès.

1. Le Goncourt
Le plus prestigieux et le plus convoité des prix, il a été créé par Edmond de Goncourt en 1896 dans son testament, mais n'est décerné pour la première fois qu'en1902, au terme d'une bataille juridique entre la famille Goncourt et les fondateurs de l'Académie.
Pour qui?
Il récompense « le meilleur ouvrage d'imagination en prose » d'un auteur d'expression française.  Le jury compte 10 personnes, dont Bernard Pivot. 
Combien?
Le lauréat reçoit un chèque symbolique de 10 euros, mais un prix Goncourt se vend en moyenne à 380 000 exemplaires, selon une étude de l'institut GfK sur la période 2005-2010. 
Les auteurs d'ici ont-ils un chance?
L'auteure d'origine acadienne Antonine Maillet l'a reçu en 1979 pour Pélagie-la-Charrette. Le nom du lauréat 2013 sera connu le 4 novembre.

2. Le Renaudot
Créé en 1925 par dix journalistes critiques littéraires en attendant la délibération du Goncourt, il est nommé en l'honneur de Théophraste Renaudot, qui a fondé en 1631 le premier journal français, 
Pour qui?
Il récompense un roman ou un récit au ton et au style nouveaux et on dit souvent que son rôle est de réparer les « injustices » du Goncourt. D'ailleurs, les auteurs ayant déjà obtenu un des grands prix littéraires dans les cinq dernières années sont exclus de la sélection. Tout comme le Goncourt, son jury est composé de 10 membres. 
Combien?
Il ne rapporte rien, mais les livres primés se vendent en moyenne à 220 000 exemplaires. 
Le nom du lauréat 2013 sera connu le 4 novembre.La Gazette. 

3. Le Décembre
Pour qui?
Anciennement prix Novembre, cette sorte « d'anti-Goncourt », créé en 1989, récompense des ouvrages plus marginaux. 
Combien?
Financé par l'homme d'affaires Pierre Bergé, c'est le plus généreux des prix littéraires français avec son montant de 30 000 euros. Le nom du lauréat 2013 sera dévoilé le 5 novembre.

4. Le Femina
Pour qui?
Le prix Femina a été créé en 1904 pour protester contre l'attribution systématique du Goncourt à des auteurs masculins. Son jury est exclusivement féminin. 
Combien?
Le Femina ne rapporte rien,  mais, toujours selon l'Institut GfK, l'oeuvre récompensée se vend en moyenne à 155 000 exemplaires. 
Les auteurs d'ici ont-ils une chance?
Gabrielle Roy l'a remporté en 1947 pour Bonheur d'occasion, Anne Hébert, en 1982, pour Les fous de Bassan et, plus récemment, Nancy Huston, en 2006, pour Lignes de faille
Le nom du lauréat 2013 sera connu le 6 novembre

5. Le Flore
Le prix de Flore a été fondé en 1994 par Frédéric Beigbeder. 
Pour qui?
Il récompense un jeune talent, sélectionné par un jury de journalistes. 
Combien?
Le lauréat reçoit un montant de 6150 euros et, pendant un an, un verre de vin quotidien dans un verre gravé à son nom au café de Flore, à Paris.
Le nom du lauréat 2013 sera connu le 7 novembre.

6. Le Médicis
Pour qui?
Fondé en 1958, il a pour vocation d'encourager un auteur de la relève. Son jury est composé de huit personnes. 
Combien?
Il est doté d'une bourse de 686 euros et, en moyenne, les livres récompensés se vendent à 42 000 exemplaires.
Les auteurs d'ici ont-ils une chance?
Dany Laferrière l'a remporté en 2009 pour L'énigme du retour, et le nom du lauréat 2013 sera connu le 12 novembre.

7. L'Interallié
Pour qui?
Créé en 1930 par des journalistes qui déjeunaient dans un club privé en attendant les délibérations du Femina, il récompense en principe un roman écrit par un journaliste. Son jury est composé exclusivement de journalistes hommes. 
Combien?
Il ne rapporte aucune somme d'argent, mais le livre récompensé se vend à 95 000 exemplaires environ.
Le Prix interallié 2013 sera remis le 13 novembre.

PLUS:rc