NOUVELLES

Nos maires sont-ils assez payés?

28/10/2013 04:57 EDT | Actualisé 27/12/2013 05:12 EST

Le maire sortant de Huntingdon, Stéphane Gendron, qui n'est pas candidat cette année, est inquiet pour sa ville. Selon lui, la rémunération trop faible offerte aux maires des petites municipalités ne permet pas d'attirer les candidats les plus qualifiés.

Un texte de Philippe Marcoux

La loi établit le salaire minimum du maire d'une municipalité de 2500 habitants comme Huntingdon à environ 3000 $ et le salaire maximum est de 99 778 $. Mais à l'intérieur de ces balises, ce sont les municipalités qui fixent la rémunération de leurs élus.

Le maire de Huntingdon gagne 11 000 $ par année.

Stéphane Gendron affirme que le travail de maire d'une ville centre comme la sienne a beaucoup changé au cours des 20 dernières années et que cette rémunération est nettement insuffisante.

Les candidats à la mairie Joffre L'Heureux et André Brunette, tous deux retraités, reconnaissent que le salaire du maire est insuffisant. Mais ils doutent que la Ville ait les moyens de mieux payer ses élus.

Quant à lui, le candidat Jean-Pierre Guay, lui aussi retraité, constate aussi le problème, mais il croit avoir trouvé une piste de solution. Il suggère de jumeler le rôle de commissaire industriel à celui de maire et, bien entendu, d'offrir à cette personne un salaire plus élevé.

Malheureusement, c'est un cumul de tâches qui contreviendrait probablement à la loi, qui rend inéligibles les employés et fonctionnaires municipaux.

PLUS:rc