NOUVELLES

Avenir de l'aréna Jacques-Côté : deux visions s'affrontent

28/10/2013 03:49 EDT | Actualisé 27/12/2013 05:12 EST

Les deux partis municipaux de la ville de Québec ont des idées diamétralement opposées quant à l'avenir de l'aréna Jacques-Côté. Si l'un veut le conserver, l'autre veut éventuellement le démolir.

Démocratie Québec s'est engagé lundi à rénover l'aréna Jacques-Côté, à moderniser le Centre de loisirs Saint-Louis-de-France ainsi qu'à reconstruire le bâtiment de services au parc du Buisson, des projets évalués à 5 millions de dollars.

La majeure partie de cette somme serait consacrée à la réfection de l'aréna Jacques-Côté. Pour Paul Shoiry de Démocratie Québec, il s'agit de bien desservir les citoyens. « Garantir aux utilisateurs de l'aréna Jacques-Côté, donc les patineurs, les hockeyeurs, que l'aréna va être là pour longtemps », dit-il.

Équipe Labeaume souhaite plutôt le démolir pour y construire des habitations destinées aux jeunes familles. Pour justifier sa position, le maire sortant Régis Labeaume évoque les coûts pour le moderniser. « Si on gère bien les finances de la Ville, il faut qu'il finisse (l'aréna) sa vie utile et qu'on ne rentre plus là sinon ça va coûter très cher », affirme-t-il.

Il ajoute qu'il croit que les amateurs de sports de glace de ce secteur de la ville peuvent aussi profiter du PEPS de l'Université Laval.

PLUS:rc