DIVERTISSEMENT

Gala de l'ADISQ 2013 : les réactions des gagnants

27/10/2013 11:24 EDT | Actualisé 27/12/2013 05:12 EST
David Kirouac

La fébrilité était palpable dans la salle de presse du 35e Gala de l'ADISQ, dimanche soir. Les gagnants exhibaient fièrement leurs statuettes, décernées par l'Association québécoise de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo. Voici les réactions des principaux récipiendaires de la soirée.

Marie-Mai / Album de l'année - Pop - Miroir / Interprète féminine de l'année

«Comment peut-on s'habituer à ça? Je suis tellement fière de l'album Miroir, et de savoir que les gens étaient au rendez-vous, qu'ils se sont vus à travers mon miroir. Ça me rend vraiment heureuse. Pour le trophée d'Interprète féminine de l'année, je ne sais même pas quoi dire. Je ne sais même pas ce que j'ai dit comme remerciements! J'étais sous le choc. J'étais contre Céline Dion, et Céline, on ne peut pas se comparer à elle, on ne peut pas lui arriver à la cheville. Mais de savoir que les gens ont voté pour moi, sont derrière moi, c'est la plus belle preuve que je ne pouvais pas avoir. Je suis la plus heureuse du monde!»

Louis-Jean Cormier / Auteur ou compositeur de l'année / Album de l'année - Rock / Spectacle de l'année - Auteur-compositeur-interprète - Le treizième étage

« Le trophée qui me fait le plus plaisir, c'est celui d'auteur-compositeur de l'année. Dans toutes les facettes de mon métier, c'est ce que j'aime le plus faire. Pour moi, c'est quelque chose qui s'impose. Je suis nul dans tout le reste! La seule chose que je suis capable de faire, qui a un peu de bon sens, c'est d'écrire les chansons. Finir une chanson, assis sur son divan, avec un verre de scotch... De faire germer une idée au point que ça devienne une chanson... Wow!»

Les Sœurs Boulay - Révélation de l'année

«On tenait à remercier tous ceux qui ont été avec nous depuis le début, parce que le prix de la Révélation de l'année, c'est très global. Et tant qu'à avoir une tribune, on voulait en profiter pour dire quelque chose d'intelligent et essayer de changer de petites choses à notre façon.»

Fred Pellerin - Spectacle de l'année - Interprète - De peigne et de misère

«C'est la troisième fois que je remporte le Félix du Spectacle de l'année. C'est flatteur. Ça flatte dans le sens du dos! Ça signifie que ça se peut, faire des trucs "hors format". Si tu veux faire quelque chose, dans la vie, même si ce n'est pas dans les normes, ça se peut. L'exception existe, et dans l'exception, il y a de l'espoir. On peut faire des cabanes d'oiseaux qui, un jour, trouveront place dans l'œil d'un grand architecte.»

Mes Aïeux - Groupe de l'année

«Tous les groupes auraient pu gagner, mais c'est un vote populaire. Qui vote? Pourquoi ils votent? On ne peut pas contrôler ça. Alors, on le prend, on sourit et on remercie. Ça nous prouve que le public québécois est fidèle. Pour nous, c'est quadruplement touchant. C'est comme la manifestation d'une fidélité. On le constate dans les salles de spectacles, mais que les gens prennent le temps de voter, c'est formidable!»

Marc Dupré / Chanson populaire de l'année - Nous sommes les mêmes / Interprète masculin de l'année

«Quand les gens te trouvent bon, il faut que tu sois encore meilleur. On ne veut pas que le public se tanne. C'est d'ailleurs pour cette raison, à un moment donné, que j'ai abandonné l'humour pour faire autre chose. J'avais besoin d'un nouveau défi. Je me souviens du moment où j'ai dit à mon équipe que je voulais faire un album de musique; il y a eu comme un silence. Les gens ne comprenaient pas. Mais j'avais besoin d'accomplir quelque chose de nouveau.»

À LIRE AUSSI:

INOLTRE SU HUFFPOST

ADISQ 2013: Tapis rouge
ADISQ 2013: Les gagnants