NOUVELLES

Alberta : le député Mike Allen ne démissionnera pas

26/10/2013 02:35 EDT | Actualisé 25/12/2013 05:12 EST

Un politicien albertain arrêté dans le cadre d'une opération policière liée à prostitution au Minnesota a décidé de ne pas démissionner.

Mike Allen a déclaré vendredi par voie de communiqué qu'il avait passé les trois derniers mois à parler avec ses concitoyens de la circonscription de Fort McMurray-Wood Buffalo.

Selon lui, les gens avec qui il a discuté ont été très francs à propos de leur sentiment sur cette question. Le député dit par ailleurs avoir reconnu ses torts.

Toujours selon M. Allen, ses concitoyens lui ont offert le pardon et leur appui, et il envisage de rester en poste jusqu'à la fin de son mandat.

M. Allen a été arrêté en juillet alors qu'il se trouvait en voyage gouvernemental à St. Paul.

Des documents déposés en cour allèguent que le député a téléphoné à un numéro annoncé en ligne, a accepté de payer 200 $ pour des relations sexuelles avec deux femmes, et a plutôt rencontré un policier infiltré. Il est également avancé qu'il venait de déposer de l'argent sur un comptoir et commençait à se dévêtir lorsque d'autres policiers sont arrivés sur les lieux pour l'arrêter.

Le député a été accusé d'avoir sollicité des services de prostitution, ce qui peut entraîner une peine maximale d'un an de prison et une amende de 3000 $.

M. Allen a démissionné du caucus progressiste-conservateur de la première ministre Allison Redford immédiatement après son arrestation, et siège maintenant comme indépendant.

L'homme de 51 ans, qui est célibataire et père d'enfants adultes, n'a pas discuté des détails de l'affaire. Il a toutefois confié au Fort McMurray Today qu'il venait de mettre fin à une relation sérieuse avant le voyage à St. Paul et se sentait seul.

Il doit se présenter le 13 novembre en cour à St. Paul.

La Presse Canadienne

PLUS:rc