NOUVELLES

Toyota jugé responsable d'un accident mortel

25/10/2013 06:33 EDT | Actualisé 25/12/2013 05:12 EST

Toyota a été reconnu responsable dans le cadre d'un des procès intentés aux États-Unis au constructeur automobile japonais pour accélération incontrôlée de ses voitures, un dossier qui avait conduit le groupe à rappeler des millions de véhicules en 2009.

Un jury d'Oklahoma a ainsi accordé jeudi 3 millions de dollars de dommages et intérêts à Jean Bookout, un conducteur blessé lors d'un accident survenu en 2007, ainsi qu'à la famille de Barbara Schwarz, tuée lors de cet accident.

L'action en justice est arrivée à la conclusion que des défauts de la Toyota Camry achetée en 2005 par Jean Bookout avaient provoqué l'accélération incontrôlée à l'origine de l'accident.

Ce procès, l'un parmi des centaines intentés par des particuliers à travers le pays contre Toyota, est le premier à déboucher sur un verdict défavorable au constructeur.

À la Bourse de Tokyo, l'action Toyota a perdu 2,05 %, deux fois plus que les autres constructeurs japonais.

Dans les cas précédents, un procès en Californie et un autre à New York, les jurys avaient dédouané Toyota.

Les représentants de Toyota n'étaient pas disponibles dans l'immédiat pour commenter le verdict.

Le constructeur a déjà déboursé plus de 1 milliard de dollars pour régler à l'amiable des recours collectifs lancés devant les tribunaux par des propriétaires de voitures défectueuses. Mais cet accord ne couvrait pas les cas de blessures et de décès.

Reuters

PLUS:rc