Huffpost Canada Quebec qc

Pauline Marois réunit ses ministres au lac Taureau

Publication: Mis à jour:
PAULINE MAROIS
PC

Les ministres du Québec sont réunis depuis tôt ce matin, à Saint-Michel-des-Saints dans Lanaudière. Cette réunion spéciale survient alors que le déclenchement d'élections générales cet automne n'a toujours pas été écarté par la première ministre Pauline Marois.

Rares sont les ministres qui acceptent de commenter la teneur des débats en cours aux journalistes, tenus à l'écart de l'établissement où sont rassemblés les élus péquistes,

« Je suis de ceux qui ne veulent pas d'élections », a succinctement déclaré Alexandre Cloutier, ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes.

La déclaration du ministre Cloutier semble indiquer que la pertinence de déclencher, ou pas, des élections dans un avenir rapproché figure à l'ordre du jour des ministres. Le ministre Cloutier affirme que le gouvernement doit déjà s'occuper de « chantiers importants », tels que la défense des intérêts du Québec vis-à-vis d'Ottawa, « un sujet extrêmement chaud pour le moment », a-t-il précisé.

Alexandre Cloutier fait référence à la décision d'Ottawa de contester devant les tribunaux la loi provinciale qui stipule qu'une majorité de « 50 % + 1 », dans un référendum sur la souveraineté du Québec, serait suffisante pour enclencher le processus menant à l'indépendance.

Au début de la semaine, le Parti québécois (PQ) a annoncé qu'il tiendra des assemblées d'investiture dans 48 circonscriptions, envoyant des lettres aux membres du parti afin de les en aviser. La période de mise en candidature se poursuivra jusqu'au 4 novembre.

Bien qu'il se défende de l'imminence possible d'un scrutin, le gouvernement péquiste a mis en branle depuis le mois d'août des projets qui pourraient être qualifiés de stratégie préélectorale.

La question de l'identité a été développée par le PQ avec, pour fer de lance, la charte des valeurs, dont le projet de loi doit être déposé sous peu. En deuxième lieu, la solidarité, un thème approfondi par le PQ qui compte déposer un projet de loi à cet effet dans les semaines à venir. Enfin, l'économie, avec en priorité l'emploi, ce qui a amené à la création d'une politique déposée il y a quelques semaines par le gouvernement péquiste.

Présence de manifestants

Pendant que les ministres discutaient à huis clos, quatre ou cinq personnes ont fait le pied de grue à l'extérieur afin de manifester contre le projet de charte des valeurs.

Membres de la coalition Ensemble contre la charte xénophobe, les manifestants se réclament aussi du groupe Personne n'est illégal, se disant solidaires des immigrants et des réfugiés qui vivent des difficultés au Québec. « Nous suivons le PQ partout où il va, pour faire valoir notre point de vue », a expliqué l'un des manifestants.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Le meilleur et le pire du gouvernement Marois
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction