NOUVELLES

Eugenie Bouchard change d'entraîneur afin de poursuivre sa progression en 2014

25/10/2013 02:53 EDT | Actualisé 25/12/2013 05:12 EST
AP
Eugenie Bouchard of Canada tosses the ball to serve during her first round doubles match during Rogers Cup women's tennis in Toronto on Monday Aug. 5, 2013. (AP Photo/The Canadian Press, Frank Gunn)

MONTRÉAL - Même si Eugenie Bouchard vient de conclure une première saison de rêve chez les professionnelles, elle pense déjà aux améliorations qu'elle devra apporter à son jeu l'an prochain. Cela l'a amenée à opter pour un changement d'entraîneur.

C'est ainsi que la Québécoise de 19 ans, qui s'est hissée au 32e rang mondial à sa première année à temps complet au plus haut niveau du tennis féminin, a décidé de mettre fin à son association de plus de deux ans avec Nathalie Tauziat. Elle prévoit en revanche passer plus de temps avec Nick Saviano, qui la conseillait de temps à autre depuis 2006 et qu'elle a commencé à consulter plus souvent cette année.

«Je me suis retrouvée plus souvent en Floride cette année et ça continuera d'être mon principal port d'attache l'an prochain, alors je vais m'entraîner avec (Saviano) la plupart du temps. Il voyagera davantage avec moi, notamment à l'occasion des principaux tournois, a fait savoir Bouchard en dressant le bilan de sa saison.

«Dans les faits, je cherchais à travailler plus régulièrement avec un entraîneur à temps partiel.»

Bouchard a néanmoins dit avoir apprécié les conseils de Tauziat. Celle-ci était cependant disponible pour un certain nombre de semaines seulement.

«Elle m'a beaucoup aidée, mais puisque je passerai plus de temps en Floride, Nick sera mon entraîneur principal», a souligné l'athlète de Westmount.

Bouchard aura fort à faire pour conserver ses acquis en 2014 puisqu'elle aura désormais des points à défendre au classement de la WTA. Mais elle ne se fera pas de souci avec cela.

«Je ne veux pas m'accrocher au passé et m'inquiéter d'avoir à défendre mes points, a-t-elle indiqué. Je veux rester dans le moment présent, essayer de faire du mieux que je peux à chaque semaine. Et si je joue bien, les points vont suivre.»

Pour continuer de bien jouer et mieux paraître contre les joueuses qui la précèdent au classement l'an prochain, Bouchard compte peaufiner la qualité de ses coups, autant son service que son coup droit et son revers.

Elle estime qu'elle a connu des succès inespérés cette année parce qu'elle a grandement amélioré sa vitesse de réaction quand elle se déplace sur le terrain, et aussi parce qu'elle a appris à être plus coriace mentalement à force de se frotter aux meilleures joueuses de sa profession.

«Cette année, j'ai commencé à être capable de passer d'une position défensive à offensive pendant que le jeu se déroule, ce qui m'a permis d'aller chercher des points supplémentaires», a dit Bouchard, avant d'expliquer qu'elle a commencé à travailler davantage sur son approche mentale cette année avec Saviano.

«J'ai constaté cette année que les joueuses de premier plan sont celles qui sont les plus aguerries mentalement, a souligné celle qui a empoché 415 742 $ US en gains en 2013. L'aspect psychologique fait toute la différence à ce niveau, alors c'est important d'y exceller.»

En jetant un dernier coup d'oeil sur ce qu'elle a vécu cette année, Bouchard a dit avoir particulièrement savouré son passage sur le court central à Wimbledon, lors du match de deuxième tour qu'elle a disputé contre Ana Ivanovic. Elle devait jouer sur le court no 1 mais elle a appris à seulement 15 minutes d'avis que le match était déplacé sur le court central.

«J'avoue que je n'étais pas très concentrée au début, a-t-elle lancé. J'essayais de regarder du coin de l'oeil vers la loge royale, pour voir qui assistait à mon match.

«Je crois que les parents de Kate Middleton étaient là», a-t-elle affirmé en faisant allusion aux beaux-parents du prince William.

«C'était une sensation incroyable, a-t-elle dit du match contre Ivanovic, qu'elle a remporté 6-3, 6-3. Tu ne peux pas avoir plus grande tribune que le court central à Wimbledon. J'étais nerveuse, mais j'ai pu contrôler mes nerfs et bien jouer. Ç'a été mon meilleur match de l'année.»

INOLTRE SU HUFFPOST

15 espoirs du tennis