NOUVELLES

Bresaw accusé de triple meurtre

25/10/2013 06:24 EDT | Actualisé 25/12/2013 05:12 EST

Plus d'un an après sa fuite en Floride, un des 10 suspects les plus recherchés du Québec a été formellement accusé, jeudi, à Montréal.

Justin John Bresaw est accusé du meurtre de trois personnes à Amos, en Abitibi-Témiscamingue, en plus d'avoir incendié une résidence.

L'homme de 36 ans est arrivé à l'aéroport de Saint-Hubert, au sud de Montréal, mercredi après-midi.

Des enquêteurs des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec sont allés le chercher à bord d'un avion de la GRC à Tallahassee, en Floride, où il était détenu.

« Pour le faire comparaître dans les 24 heures, en vertu du Code criminel, on l'a fait comparaître ce matin [jeudi] », a expliqué Jean-Pascal Boucher, porte-parole du Directeur des poursuites criminelles et pénales du Québec.

Son apparence a beaucoup changé depuis les dernières photos qui ont circulé dans les médias. Il portait une longue barbe noire lors de sa comparution.

« Son dossier criminel est reporté au 29 octobre prochain à Amos, a précisé Jean-Pascal Boucher. Il va devoir faire face aux accusations qui pèsent contre lui. »

L'avocate de Justin John Bresaw a évoqué la possibilité de demander une évaluation psychiatrique de l'accusé.

Courte cavale

Le 17 septembre 2012, les pompiers d'Amos sont appelés pour éteindre un incendie dans une résidence. Dans les décombres, ils ont découvert les corps des propriétaires, René Deschâtelets et Diane Duhaime, et celui d'un cochambreur, Jean-Guy Labelle.

Le suspect, Justin John Bresaw, a rapidement été identifié. À peine deux jours plus tard, un mandat d'arrestation pancanadien a été lancé contre lui. Il était habitait alors au sous-sol de la résidence.

Bresaw a ensuite été vu dans la région d'Ottawa, puis sa voiture a été retrouvée près de la frontière américaine.

Sa cavale a duré moins de trois semaines. Le fugitif a été appréhendé en Floride, quelques heures après avoir résisté à son arrestation et battu un policier américain.

D'après les informations de Karine Bastien

PLUS:rc