NOUVELLES

Un tribunal chinois rejette la requête en appel de l'homme politique Bo Xilai

25/10/2013 12:03 EDT | Actualisé 24/12/2013 05:12 EST
Getty
BEIJING, CHINA - SEPTEMBER 22: A screen shows the picture of the sentence of Chinese politician Bo Xilai (Center) on September 22, 2013 in Beijing, China. The Jinan Intermediate People's Court announced Bo Xilai, former member of the CPC Central Committee Political Bureau, was sentenced to life imprisonment on Sunday for bribery, embezzlement and abuse of power. (Photo by Feng Li/Getty Images)

Un tribunal a rejeté vendredi l'appel du politicien chinois Bo Xilai, qui contestait sa condamnation pour corruption et abus de pouvoir et la peine de prison à vie qui en a résulté, lors de l'un des procès politiques les plus notoires en plusieurs décennies en Chine.

Le verdict de la Haute cour du peuple de la province de Shandong a causé peu de surprise, plusieurs analystes politiques affirmant que la décision avait été fixée d'avance par les leaders du Parti communiste déterminés à empêcher M. Bo de faire un retour en politique.

Vers la fin de septembre, M. Bo avait été reconnu coupable de détournement, de corruption et d'abus de pouvoir par une instance inférieure de la même province, et condamné à la prison à vie. Lors de son procès, qui a duré cinq jours, il a offert une défense énergique, niant les accusations et se rétractant sur certaines des confessions qu'il avait préalablement faites.