Décidément, la saga Assassin’s Creed (57 millions de copies vendues) des studios Ubisoft nous aura menés partout faisant à chacun de ses passages le bonheur des millions d’admirateurs à travers le monde. La très attendue sortie du nouvel opus Assassin’s Creed 4 : Black Flag le 29 octobre prochain nous catapulte cette fois sur les eaux chaudes et cristallines des Caraïbes, dans l’univers souvent impitoyable des pirates. Le Huffington Post Québec était invité hier à la présentation exclusive du jeu.

Nous voici sous les traits d’une nouvelle figure, Edward Kenway. Celui-ci n’est pas un total inconnu puisqu’il est le père de Haytham Kenway, l’un des personnages principaux de l’épisode précédent Assassin’s Creed 3. Retour dans le passé avec une aventure se situant au 18e siècle. «Même s’il porte le chiffre 4, le nouveau jeu est le sixième chapitre de la franchise. On revient dans une période se situant entre 1712 et 1722, ce qui représente l’âge d’or de la piraterie dans la région des Caraïbes», explique en entrevue Jean Guesdon, le directeur créatif.

assassin creed

Piraterie, le mot est lâché. Black Flag est par conséquent un jeu de pirate qui promet une panoplie de nouvelles possibilités. «Le monde est le plus grand qu’on n’est jamais créé chez Ubisoft. Nous l’avons voulu riche et diversifié. Il englobe une région immense qui comprend sur plus de 300 km2 les Bahamas, Cuba, la Jamaïque, Haïti jusqu’aux côtes du Yucatan», ajoute le directeur créatif.

assassin creed

Le jeu aura nécessité deux ans de travail et la participation de six studios à l’international. «On a commencé à y penser à l’été 2011. On voulait faire un vrai jeu de pirate dans l’univers d’Assassin’s Creed. Mais, il faut voir cet épisode comme une sorte de condensé de ce qui s’est fait de meilleur au cours de la saga», précise Guesdon.

Libre comme un pirate

Ainsi, Black Flag tente d’allier une expérience immersive composée d’images et d’effets visuels à couper le souffle. Edward Kenway vogue en mer sur son légendaire navire Le Jackdaw. Attaques et pillages étant le lot des flibustiers, le tout nouveau récit se poursuit également sur terre où les plantations et les forts deviennent des places à conquérir. «C’était très important pour nous de fusionner les deux aspects que sont la mer et la terre. On a d’ailleurs travaillé longtemps pour permettre des transitions le plus fluides possibles. Le héros peut à tout moment lâcher son bateau pour aller explorer à la nage les îles les plus proches», dit-il.

assassin creed

Les concepteurs ont aussi porté une attention particulière à l’esprit d’une époque. Il faut dire que c’est un peu la marque de commerce d’Assassin’s Creed, celle de combiner la fiction à la véracité historique. «L’imaginaire des pirates est foisonnant, ajoute le producteur Martin Schelling. C’est un univers parsemé de nombreuses légendes. On a œuvré avec des historiens, des professeurs d’université ou des experts en armes pour faire du jeu une belle découverte historique».

À ce titre, l’expérience Black Flag propose une nouveauté. Le joueur pourra télécharger une application gratuite sur sa tablette qui lui permettra de poursuivre l’aventure dans le métro ou au bureau. «Des informations sur les dates et l’époque pourront y être accessibles sans avoir à arrêter le jeu. Outre des éléments tels que compléter des icônes fournies habituellement dans le jeu, le joueur aura également à portée de main des options caractéristiques comme la carte du monde interactive», affirme le producteur.

assassin creed

assassin creed

Assassin’s Creed 4 : Black Flag – Ubisoft – Action-aventure, infiltration – sortie le 29 octobre 2013 – Disponible sur PS3, PS4, Wii U, Xbox 360, Xbox One.

Loading Slideshow...
  • Castillo de la Real fuerza, La Havane (Cuba)

    Le Castillo de la Real Fuerza a été construit par l'Espagne sur la côte ouest de la baie entre 1558 et 1577 pour garder l'or récolté dans les colonies, car les attaques de pirates dans la région étaient constantes. Le château, situé assez loin de l'entrée de la baie de la Havane, est considéré comme étant la forteresse en pierres la plus ancienne d'Amérique.

  • Castillo de la Real fuerza, La Havane (Cuba)

    Le castillo dans le jeu.

  • La cathédrale de La Havane (Cuba)

    La Catedral de la Virgen María de la Concepción Inmaculada de La Habana (cathédrale de la vierge Marie de l'Immaculée conception) est le siège de Jaime Lucas Ortega y Alamino, cardinal archevêque de La Havane. La construction de la cathédrale a été entamée par les jésuites en 1748 et achevée par la Ville de La Havane en 1777.

  • La cathédrale de La Havane (Cuba)

    La cathédrale dans le jeu.

  • La Plaza vieja, La Havane (Cuba)

    La Plaza Vieja, ou Vieille place, est située dans la vieille ville de La Havane. La place a vu le jour en 1559 et était originellement appelée Plaza nueva (Nouvelle place). Au XVIIIè siècle, la place a été transformée en marché populaire et appelée Plaza del Mercado (Place du marché).

  • La Plaza vieja, La Havane (Cuba)

    La place dans le jeu.

  • Fort Charles, Kingston (Jamaïque)

    Fort Charles, construit en 1656, est le plus vieux fort de Jamaïque et aussi le seul à Port Royal à avoir survécu au tremblement de terre de 1692.

  • Fort Charles, Kingston (Jamaïque)

    Le fort dans le jeu.

  • La paroisse de Kingston (Jamaïque)

    L'église d'origine a été détruite dans le tremblement de terre de 1907 et remplacée par le bâtiment actuel. Construite en 1699, c'était un bâtiment historique splendide, entouré de tombes, d'hommages et de présents des riches habitants de la ville. L'amiral Benbow, commandant de la Royal Navy aux Caraïbes au XVIIIè siècle, gît sous l'autel.

  • La paroisse de Kingston, Jamaïque

    La paroisse dans le jeu.

  • Tour Managas Iznaga, Nassau (Bahamas)

    Inspirée par la tour d'observation Iznaga construite en 1816 à Trinidad, cette tour se caractérise par l'éclectisme de son architecture. Haute de 45 mètres et sept étages, la tour est surmontée d'un point de vue d'où l'on peut observer les plantations de canes à sucre, comme le faisaient les premiers propriétaires, la famille basque Iznaga.

  • Tour Managas Iznaga, Nassau (Bahamas)

    La tour dans le jeu.

  • Queen's staircase, Manaus (Bahamas)

    Les escaliers de la reine (Queen's staircase) comprennent 65 marches taillées dans le calcaire à la fin du XVIIIè siècle. Ils ont été construits pour offrir aux troupes britanniques une route protégée vers Fort Fincastle, construit sur le point le plus élevé de l'île. Les escaliers ont été renommés pour rendre hommage à la reine Victoria, lors de son 65è anniversaire.

  • Queen's staircase, Manaus (Bahamas)

    Les escaliers dans le jeu.




Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.