NOUVELLES

L'Académie française ouvre le bal en décernant son Grand Prix du roman à Christophe Ono-dit-Biot

24/10/2013 04:11 EDT | Actualisé 23/12/2013 05:12 EST

L'Académie française a décerné jeudi son Grand Prix du roman à Christophe Ono-dit-Biot pour son roman Plonger (Gallimard).

Assorti d'une bourse de 7500 euros (un peu plus de 10 000 $ canadiens), ce prix ouvre chaque année le bal des prix littéraires d'automne en France, précédant la proclamation des prix Goncourt, Renaudot, Médicis, Femina et Interallié.

La liste des lauréats passés comporte plusieurs grands noms de la littérature française, comme François Mauriac, Georges Bernanos, Antoine de Saint-Exupéry ou encore Michel Tournier.

Journaliste et écrivain, Christophe Ono-dit-Biot a obtenu, au premier tour de scrutin, 11 voix contre 4 voix à Thomas B. Reverdy et 3 voix à Capucine Motte.

Cet agrégé de lettres né en 1975 est directeur adjoint de la rédaction de l'hebdomadaire français Le Point, où il est notamment responsable des pages Culture.

Il a déjà publié quatre romans : Désagrégé(e) (2000), Interdit à toute femme et à toute femelle (2002), Génération spontanée (2004) et Birmane (2007), qui a reçu le prix Interallié.

Sur le site de son éditeur, on peut lire que Plonger est l'histoire d'un couple de notre temps, « en proie à tous les vertiges d'une époque où il devient de plus en plus difficile d'aimer ».

L'Académie française, composée de 40 membres, a été créée en 1635 pour « donner des règles certaines à notre langue et la rendre pure, éloquente et capable de traiter les arts et les sciences ».

Elle publie en 1694 la première édition de son célèbre Dictionnaire. Depuis, huit éditions se sont succédé. La neuvième est en cours de publication.

PLUS:rc