NOUVELLES

Shekinah : un documentaire sur la vie intime des femmes hassidiques

23/10/2013 05:16 EDT | Actualisé 23/12/2013 05:12 EST

Le réalisateur montréalais de confession juive Abbey Jack Neidik a obtenu un accès privilégié au mouvement Loubavitch. Il signe le documentaire Shekinah - La vie intime des femmes hassidiques.

Tout le débat sur la Charte des valeurs québécoises a remis à l'avant-plan le questionnement sur les différences religieuses.

S'il est une communauté qui a toujours du mal à faire accepter ses différences, c'est bien la communauté hassidique, l'une des plus hermétiques, donc fort méconnue.

Le réalisateur Abbey Jack Neidik, juif non pratiquant, s'est intéressé à la vie des jeunes femmes hassidiques avec le but avoué d'effacer certains stéréotypes.

Il a obtenu un accès privilégié à la communauté Loubavitch, reconnue pour être plus progressiste. Le réalisateur a notamment suivi un groupe de jeunes femmes hassidiques, qui participent à un séminaire où elles sont formées pour devenir de bonnes épouses et mères. Elles y discutent par exemple de l'importance de toujours couvrir leur corps.

Dès le jeune âge, les garçons et les filles mènent des vies complètement séparées et ne se toucheront jamais, pas même la main, jusqu'au mariage. Par contre, une fois marié, le couple est encouragé à avoir une vie sexuelle active.

Le film a le défaut de ne pas être assez critique, mais il a la qualité de nous faire découvrir des fragments d'univers qui nous sont inaccessibles.

Le documentaire Shekinah - La vie intime des femmes hassidiques sera présenté au Cinéma du Parc, à Montréal, du 26 octobre au 14 novembre.

Voici la bande-annonce (en anglais) :

PLUS:rc