Les cols blancs s'en sortent très bien en prison

Publication: Mis à jour:
PRISON COLS BLANCS
Getty

Inspiré par l'histoire de Bernard Madoff, Blue Jasmine, le dernier opus du réalisateur américain Woody Allen, fait état d'une fin funeste pour le personnage de Hal, incarné à l'écran par Alec Baldwinn.

À l'instar du fils de Bernard Madoff, incarcéré lui aussi, Hal se pend en prison. Une fin tragique qui permet de supposer, derrière la disgrâce sociale, une dégringolade insupportable pour celui qui, du toit du monde, a fini dans ses bas-fonds. On pense alors à tous ces cols blancs, traders, financiers, escrocs, fraudeurs ou boucs émissaires qui du jour au lendemain sont devenus des prisonniers comme les autres. Mais la réalité serait tout autre.

Selon une étude de l'université de Cincinnati (États-Unis), les cols blancs s'adapteraient très bien à l'univers carcéral. Publiée dans la revue Justice Quarterly, elle montre même que les cols blancs font face à moins de problèmes que la moyenne des prisonniers. Une surprise, pour les trois chercheurs qui voulaient vérifier l'idée selon laquelle l'emprisonnement serait plus douloureux pour cette population.

"Avant d'entrer en prison, la plupart des criminels en col blanc craignent pour leur sécurité et sont terrifiés à l'idée de purger leur peine, mais les données que nous avons réunies montrent que ce n'est pas vrai. Dans certains cas, c'est même l'inverse. Cela est dû au fait qu'ils sont bons en affaires, comprennent comment une administration fonctionne tout autant que la nécessité d'être encadré par des règles. Ils reçoivent aussi plus de soutien de leur famille," explique le professeur de justice criminelle Michael Benson.

Preuve de ces aptitudes à s'adapter à ce nouvel environnement, les cols blancs se font davantage d'amis que les autres et se trouvent impliqués dans moins de conflits avec leurs compagnons de cellule. Sans surprise, ils se sentent aussi plus en sécurité.

Deux prisons fédérales et l'analyse du cas de 350 prisonniers ont permis d'aboutir à ces conclusion, avec un bémol tout de même. Loin des établissements pénitentiaires de haute sécurité auxquels nous ont habitués séries télévisées et autres documentaires, ces cols blancs étaient internés à des prisons de moyenne et basse sécurité. Les chercheurs précisent qu'en dépit de ce statut, celles-ci n'ont que peu de points communs avec un country club, la preuve: elles limitent fortement les déplacements des prisonniers et hébergent une grande variété de délinquants.

Revivez quelques films du réalisateur dans le vidéorama ci-dessous:

Close
Woody Allen, en quelques films
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.