NOUVELLES

Baisse des tensions indo-chinoises dans l'Himalaya

23/10/2013 05:24 EDT | Actualisé 23/12/2013 05:12 EST

La Chine et l'Inde ont signé, mercredi, un accord destiné à calmer les tensions au sujet d'un contentieux vieux de plusieurs décennies sur le tracé de leur frontière dans la chaîne montagneuse de l'Himalaya.

La Chine revendique plus de 90 000 kilomètres carrés de territoire disputé par l'Inde dans l'est de l'Himalaya, tandis que New Delhi accuse Pékin d'occuper 38 000 kilomètres carrés de sol indien sur le plateau de l'Aksai Chin, dans l'ouest de la chaîne.

Un accord de coopération sur la défense a été signé, mercredi à Pékin, entre Li Keqiang, premier ministre chinois, et Manmohan Singh, son homologue indien, pour que les deux pays se préviennent mutuellement en cas de patrouilles militaires, et évitent ainsi des affrontements.

« Je suis sûr que cela aidera à préserver la paix, la tranquillité et la stabilité dans nos zones frontalières », a déclaré Li Keqiang.

L'accord prévoit également l'instauration d'une ligne d'appels d'urgence entre les deux états-majors, et l'exercice d'une « retenue maximale », en cas de confrontation.

Les deux pays se sont affrontés au cours d'une courte guerre en 1962, et la Chine s'est rapprochée du Pakistan avec qui l'Inde entretient de nombreux contentieux depuis leurs indépendances respectives du Royaume-Uni, en 1947.

Au printemps, les forces chinoises ont établi un camp à une dizaine de kilomètres à l'intérieur du territoire revendiqué par l'Inde, dans le désert himalayen de Ladakh, et l'armée indienne a réagi en installant à son tour un campement provisoire à environ 500 mètres de celui des Chinois.

Les deux pays ont décidé de retirer leurs troupes après plusieurs semaines et d'éviter le risque d'accrochages dans cette zone désertique située à 5000 mètres d'altitude.

Reuters

PLUS:rc