NOUVELLES

Un Néerlandais coupable d'aide au suicide ne sera pas puni 

22/10/2013 03:51 EDT | Actualisé 21/12/2013 05:12 EST

Un Néerlandais reconnu coupable d'avoir aidé sa mère de 99 ans à se suicider évitera la prison, le tribunal jugeant qu'il avait agi « par amour pour sa mère ».

En 2008, Albert Heringa a aidé sa mère à mettre fin à ses jours en lui procurant des pilules après qu'un médecin eut refusé à celle-ci de pratiquer l'euthanasie.

L'homme de 77 ans risquait une peine allant jusqu'à trois ans de prison, selon les médias néerlandais. Or, le tribunal a décidé que, même si l'accusé avait « délibérément choisi de ne pas respecter les règles », il ne serait pas puni.

Débat public

Dans son jugement, le tribunal appelle à un débat public au sujet des dispositions entourant l'euthanasie, légale aux Pays-Bas depuis 2002. Pour qu'un médecin accepte de pratiquer l'intervention, il faut notamment qu'il juge qu'il s'agit de la seule solution pour le patient et que la souffrance de ce dernier soit « insupportable et sans perspective d'amélioration ».

« Le tribunal rend son jugement pleinement conscient d'être dans une époque qui voit croître les possibilités de la médecine et l'espérance de vie, une époque dans laquelle les gens se soucient de l'autodétermination, de leur capacité à garder leur propre identité et qualité de vie, souligne le tribunal de Zutphen dans un communiqué. Le débat public doit très certainement avoir lieu [...] c'est au monde politique de décider si oui ou non il faut faire quelque chose. »

L'histoire d'Albert Heringa et de sa mère avait fait l'objet d'un documentaire, diffusé en 2010. Le film montrait notamment le moment où Mme Heringa a fait ses adieux à sa petite-fille et celui où elle a ingurgité les pilules fournies par son fils.

PLUS:rc