NOUVELLES

Le Nobel de littérature Mario Vargas Llosa à la défense du livre papier

22/10/2013 09:30 EDT | Actualisé 22/12/2013 05:12 EST

L'écrivain péruvien Mario Vargas Llosa craint que le déclin du livre ait raison de l'esprit critique.

Le Prix Nobel de littérature 2010 a déclaré lundi que l'esprit critique risquait de s'appauvrir « extraordinairement » si les nouvelles technologies finissaient un jour par avoir raison du livre papier.

L'auteur, qui partage sa vie entre l'Espagne et le Pérou, où il a été candidat libéral à la présidence en 1990, s'est dit « convaincu que la littérature qui s'écrirait exclusivement pour les écrans serait une littérature beaucoup plus superficielle, de pur divertissement et conformiste ».

Si le développement des nouvelles technologies représente, selon lui, un défi pour le livre et la culture en général, il estime toutefois qu'il est « difficile de prévoir » la mort du livre papier.

Le Congrès international de la langue espagnole à Panama réunissait cette année quelque 200 écrivains, linguistes, éditeurs et experts du monde du livre.

Les débats du congrès de 2013 ont largement abordé les questions liées au défi posé par le développement des nouvelles technologies et d'Internet, qui gagnent chaque jour du terrain sur le livre.

PLUS:rc