NOUVELLES

Le compte Twitter de la télévision chinoise piraté

22/10/2013 08:54 EDT | Actualisé 22/12/2013 05:12 EST

La télévision nationale chinoise CCTV a déclaré mardi qu'un de ses comptes Twitter avait été piraté et qu'il lui avait fallu effacer un message annonçant la création par le président Xi Jinping d'une unité spéciale contre la corruption.

Le tweet, diffusé lundi soir, semble faire référence à un article paru dans le journal hongkongais South China Morning Post.

« Le compte Twitter CCTV News a été pris pour cible le 21 octobre et utilisé illégalement pour diffuser une information inexacte copiée à partir d'autres sources », a déclaré la chaîne sur son compte Twitter en anglais. « Cette information non autorisée a été effacée. »

Le message évoquait la création d'une unité spéciale pour enquêter sur des accusations de corruption à l'encontre de l'ancien membre du comité permanent du bureau politique Zhou Yongkang.

D'après plusieurs médias, dont le South China Morning Post, Zhou est visé par une enquête anticorruption. Selon des sources contactées par Reuters, Zhou, ancien ministre de la Sécurité, offre son aide dans une enquête et n'est pas visé lui-même.

Même si Twitter est bloqué en Chine, certains médias officiels chinois ont ouvert des comptes sur le réseau social américain afin d'élargir leur audience à l'étranger. Mais le compte Twitter de la CCTV ne compte qu'environ 2500 abonnés, contre 9,9 millions pour son compte sur Sina Weibo, l'équivalent chinois de Twitter.

Le tweet sur Zhou a toutefois été partagé en quelques minutes sur Sina Weibo, certains internautes chinois parvenant à contourner la censure. De nombreux utilisateurs ont alors exprimé leur surprise ou ironisé sur « Master Kang », le surnom de Zhou Yongkang.

Reuters

PLUS:rc