NOUVELLES

Lac-Mégantic : des compensations seront versées en 2014, dit le syndic de MMA

22/10/2013 01:51 EDT | Actualisé 21/12/2013 05:12 EST

Le syndic de faillite chargé du dossier de la Montreal, Maine & Atlantic (MMA) aux États-Unis espère commencer à distribuer dès le milieu de l'an prochain des compensations « significatives » aux victimes de la tragédie de Lac-Mégantic.

Robert Keach a affirmé mardi que des poursuites pourraient interférer avec l'échéancier, mais il a dit souhaiter à tout le moins verser l'an prochain aux victimes les 25 millions de dollars prévus par le contrat d'assurance pour un déraillement.

Des fonds additionnels pourraient être rendus disponibles en vertu d'un autre contrat portant particulièrement sur les perturbations de services, ainsi qu'en vertu de réclamations auprès d'autres entreprises et des revenus de la vente de MMA.

Robert Keach a indiqué que l'entreprise ferroviaire avait suscité l'intérêt de 20 acheteurs potentiels, dont trois qui s'intéressent à une portion seulement du réseau au Canada et aux États-Unis.

Le syndic s'attend à dévoiler une offre plancher le 28 novembre, et des enchères formelles pour les entreprises qualifiées seraient ensuite tenues en décembre.

Le déraillement et l'explosion d'un convoi pétrolier de la MMA à Lac-Mégantic le 6 juillet dernier a coûté la vie à 47 personnes, en plus de détruire une importante partie du centre-ville de la petite municipalité québécoise de 6000 habitants.

La MMA a obtenu la permission de prolonger ses activités jusqu'au 1er février prochain. Un prêt de 3 millions de dollars américains a permis de réembaucher plusieurs travailleurs pour s'assurer que tous les trains puissent compter sur au moins deux employés à bord, peu importe les marchandises transportées.

Le convoi, composé de 72 wagons-citernes de pétrole, avait été laissé sans surveillance par un membre d'équipage, qui a été accusé par la compagnie de ne pas avoir actionné suffisamment de freins à mains avant d'aller se coucher.

Le tribunal de faillite aux États-Unis a approuvé la création d'un comité des victimes après que le syndic eut retiré ses objections.

PLUS:rc