NOUVELLES

Achat de terrain : Beaupré se heurte au refus d'AIM

22/10/2013 03:41 EDT | Actualisé 21/12/2013 05:12 EST

La compagnie AIM rejette l'offre d'achat déposée par la Ville de Beaupré pour acquérir les terrains de l'ancienne usine d'AbitibiBowater.

Le propriétaire AIM, qui détient les terrains depuis trois ans, juge l'offre de la Ville de Beaupré insuffisante. Le président Herbert Black préfère attendre qu'une offre qu'il juge satisfaisante se présente.

Le maire de Beaupré, Michel Paré, croit néanmoins qu'une porte demeure ouverte à une reprise des négociations dans quelques mois.

Beaupré souhaite mettre la main sur ces terrains pour en contrôler le développement et favoriser l'établissement d'un projet mixte alliant le secteur commercial, récréotouristique et résidentiel.

Le maire de Beaupré souligne que des entreprises ont commencé à manifester de l'intérêt pour s'établir dans le secteur.

« Il y a un intérêt marqué pour le site et un intérêt marqué pour la ville. [...] Mais étant donné qu'on est dans un secteur résidentiel, il ne faudrait pas qu'il nous arrive une entreprise très bruyante, très polluante, qui viendrait s'installer dans un quartier à proximité de résidences. C'est la raison pour laquelle la Ville doit être très proactive pour devenir propriétaire du site », explique Michel Paré.

Des entreprises qui avaient manifesté leur intérêt pour le site ont toutefois reculé en raison du retard dans la décontamination des terrains.

L'usine d'AbitibiBowater à Beaupré a fermé ses portes il y a quatre ans et le site a été acheté peu après par AIM.

L'entreprise a tout d'abord démoli l'usine, mais en ce qui a trait à la décontamination, le dossier accuse du retard, affirme le maire de Beaupré.

Michel Paré a d'ailleurs alerté les autorités gouvernementales à ce sujet.

PLUS:rc