NOUVELLES

Problèmes techniques de la réforme santé : « Il n'y a pas d'excuses », dit Obama

21/10/2013 02:57 EDT | Actualisé 20/12/2013 05:12 EST

Après des années de luttes politiques pour permettre à quelque 30 millions d'Américains d'avoir une assurance-maladie, le président américain voit maintenant l'une de ses principales réformes ralentie par de bêtes difficultés techniques.

Soutenant que « personne n'est plus furieux » que lui des ratés du site healthcare.gov depuis le 1er octobre, Barack Obama a affirmé lundi qu'il n'y a pas d'excuse valable et que tous les efforts sont mis pour régler les problèmes.

Au cours des trois dernières semaines, le principal site Internet qui gère l'offre des polices d'assurance-maladie n'a pas été en mesure de répondre aux demandes des 19 millions de visiteurs, occasionnant délais, messages d'erreurs et difficultés d'affichage. Les partisans de la réforme ont vu dans cette congestion du site web un vaste intérêt pour l'Obamacare, tandis que ceux qui y sont hostiles critiquent plutôt un travail mal orchestré par le gouvernement fédéral.

Ce programme géré conjointement par l'administration fédérale et les autorités locales dans 36 États, et par les gouvernements locaux uniquement dans les 14 autres États.

À ce jour, près de 500 000 personnes se sont inscrites au programme qui permet de magasiner une assurance-maladie auprès de compagnies privées, mais on ne connaît toujours pas le nombre d'Américains ayant ensuite contracté une assurance.

Selon les prévisions du Bureau du budget du Congrès, sept millions d'Américains s'inscriront à l'Obamacare afin de souscrire une assurance subventionnée d'ici le 1er avril 2014.

PLUS:rc