NOUVELLES

Deux fusillades distinctes font trois morts au Nevada, dont deux dans une école

21/10/2013 12:41 EDT | Actualisé 21/12/2013 05:12 EST
PA
Police tape at the scene of a shooting where a man was shot dead during a police operation involving armed officers in Warrington, Cheshire.

SPARKS, États-Unis - Un élève du secondaire a ouvert le feu sur le campus de l'école Sparks Middle School, au Nevada, tout juste avant la cloche du début de la journée, blessant deux garçons et tuant un professeur tentant de protéger d'autres élèves, ont annoncé la police de Sparks et la famille de la victime.

De 20 à 30 élèves, la plupart âgés de 12 ou 13 ans, ont été témoins de la tragédie qui a également entraîné la mort du présumé tireur solitaire, ont fait savoir les autorités.

Il n'est pas clair si le suspect s'est suicidé, mais la police affirme que ses agents n'ont tiré aucun coup de feu. Selon les autorités, de 150 à 200 agents d'un peu partout aux alentours ont accouru sur les lieux du drame pour aider l'intervention.

«Selon moi, c'est un héros... Nous savons qu'il tentait clairement d'intervenir», a déclaré le chef de la police adjoint de Reno, Tom Robinson, en parlant du professeur tué, qui avait tout d'abord été identifié comme un membre du personnel.

Des membres de sa famille ont annoncé qu'il s'appelait Michael Landsberry, et était âgé de 45 ans.

Le nom du suspect et des deux blessés n'ont pas encore été dévoilés, et le motif de la fusillade demeure inconnu.

«Comme vous pouvez vous en douter, la meilleure description [de la situation] est "chaos", a dit M. Robinson. Il est trop tôt pour dire s'il ciblait des gens, ou s'il s'agissait d'une folie meurtrière sans discrimination.»

Les élèves de l'école secondaire et ceux de l'école primaire adjacente ont été évacués vers une autre école de l'endroit, et les cours ont été annulés. La Sparks Middle School sera fermée jusqu'à la fin de la semaine.

L'un des deux élèves blessés dans la fusillade ayant débuté vers 7h15 a quitté la salle d'opération et l'autre se porte mieux, selon la police.

Selon cette dernière, les événements ont débuté sur les terrains de l'école, avant de prendre fin à l'intérieur du bâtiment.

Environ 700 élèves de la première et deuxième secondaire sont inscrits à l'école, située dans un quartier ouvrier.

«Ce n'est pas supposé se produire ici, a lancé Chanda Landsberry. Nous ne sommes que Sparks. La petite Sparks, dans le Nevada. C'est irréel.»

La ville de Sparks, forte d'environ 90 000 habitants, se trouve tout juste à l'est de Reno.

Le leader de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, qui représente l'État du Nevada, a offert ses condoléances à tous ceux et celles ayant vécu un «matin traumatisant».

L'événement violent s'est produit pratiquement un an après qu'un tireur eut horrifié les États-Unis en ouvrant le feu dans l'école primaire Sandy Hook, à Newtown, au Connecticut, faisant 26 morts. Cette fusillade du 14 décembre a déclenché un débat sur les meilleures façons de protéger les écoles, et si des professeurs armés faisaient partie de la solution.

Au dire du maire de Sparks, Geno Martini, la communauté est toujours en sécurité. «Il s'agit d'un incident isolé», a-t-il lancé.

Dans un casino

Une autre fusillade survenue lundi au casino Bally's de Las Vegas a fait un mort et trois blessés. Le tireur présumé compte parmi les blessés. La fusillade a éclaté vers 5h45 et la victime serait un client qui a tenté de maîtrisé le tireur.

Selon les autorités, le suspect aurait payé le prix d'entrée du casino avant de demander de se faire rembourser. Il aurait ensuite ouvert le feu.

Selon le sergent John Sheahan, l'homme aurait dit aux employés que trop peu de gens se trouvaient au casino lundi matin, de sorte qu'il voulait être remboursé. On ignore le montant au coeur de la dispute.

Un directeur aurait reçu une balle dans le bras pendant la dispute et un garde de sécurité qui s'est battu avec le suspect aurait aussi été victime d'un tir avant que le client ne tente d'intervenir.

L'homme devrait faire face à une accusation de meurtre et à de multiples accusations de tentative de meurtre, selon M. Sheahan.