POLITIQUE

Contestation de la loi 99: les masques sont tombés, dit Pauline Marois (VIDÉO)

21/10/2013 04:04 EDT | Actualisé 21/12/2013 05:12 EST
CP

MONTRÉAL - La première ministre du Québec, Pauline Marois, se dit estomaquée de voir le gouvernement fédéral intervenir dans la cause de la contestation de la loi 99 sur les conditions d'un éventuel référendum sur l'avenir du Québec.

De passage à Montréal lundi après-midi, la première ministre s'est dite surprise de voir le gouvernement fédéral revenir sur cette question, tant d'années après l'adoption de la loi, sous le gouvernement péquiste de Lucien Bouchard.

Les masques sont tombés, s'est-elle exclamée, disant reconnaître là le fédéralisme pratiqué depuis des décennies par les gouvernements qui se sont succédé à Ottawa.

Mme Marois a rappelé que les Québécois, comme tout peuple, jouissent d'un droit à l'autodétermination et c'est ce que cette loi avait réaffirmé, en spécifiant qu'une majorité de 50 pour cent plus une voix suffisait.

De même, elle a dit voir une contradiction entre cette intervention fédérale dans la cause de l'ancien chef du Parti égalité et le fait que le gouvernement de Stephen Harper avait pourtant reconnu que le Québec formait une nation.



INOLTRE SU HUFFPOST

Le meilleur et le pire du gouvernement Marois