NOUVELLES

Calgary : Naheed Nenshi reporté au pouvoir

21/10/2013 10:25 EDT | Actualisé 21/12/2013 05:12 EST

Naheed Nenshi a été réélu confortablement maire de Calgary, lundi, se démarquant devant huit autres concurrents au terme d'élections municipales au faible taux de participation.

Le maire sortant est reporté au pouvoir après un premier mandat au bilan plutôt convaincant. Aux élections d'octobre 2010, Naheed Nenshi a commencé comme un inconnu pour finir par s'imposer brillamment. Cette fois, aucun adversaire n'a pu faire le poids devant sa popularité qui a notamment été moussée par sa gestion des inondations du mois de juin.

Dans son discours de victoire, Naheed Nenshi a affirmé que les Calgariens ont voté pour avoir des quartiers vivants plutôt que des banlieues qui n'en finissent pas. Il a par ailleurs salué la victoire de Don Iveson à la tête d'Edmonton.

« Don Iveson est un homme brillant. Je veux travailler avec lui dans le cadre du projet d'une charte des grandes villes », a dit le maire de Calgary.

Le plus proche rival de M. Nenshi aux élections de lundi, l'ex-conseiller et l'ex-député Jon Lord s'est de son côté félicité d'avoir fait passer son message en faveur d'une baisse de taxe et d'une plus grande imputabilité.

Passer à l'action

Pendant sa campagne électorale, M. Nenshi a promis de combattre ce qu'il a appelé les subventions à l'industrie de l'immobilier qui selon lui auraient entraîné une dette de 1,5 milliard de dollars dans les coffres de Calgary. Il a également fait campagne sur le thème de la continuité et de la bonne gouvernance en expliquant qu'il avait réussi à mobiliser les services municipaux pour répondre aux besoins des résidents.

Naheed Nenshi a promis de poursuivre les efforts de reconstruction et de rénovation du transport.

Dans un geste inusité dans cette ville qui fonctionne sans système de partis, le candidat Nenshi avait offert son appui officiel à tout conseiller municipal qui se portait à nouveau candidat. La geste, critiqué par certains comme étant antidémocratique, était selon le maire une manière de marquer le bon travail accompli par le conseil municipal ces trois dernières années.

Le maire Nenshi aura vraisemblement à composer avec un conseil municipal similaire à celui qu'il a eu en 2010. Seuls 2 des 14 conseillers auront choisi de ne pas se représenter, soit Dale Hodges et Gord Lowe.

Les nouveaux élus seront en poste pendant les quatre prochaines années, comme le demande le changement législatif adopté en 2012.

Participation  faible

Comme anticipé, le taux de participation aux élections de lundi est demeurée faible. Vers 18 h, seulement 22,2 % des électeurs s'étaient déplacés aux bureaux de vote.

Le ton a été donné lors du vote par anticipation, le taux étant passé de 6,34 % à 4,09 %.

PLUS:rc