NOUVELLES

Régis Labeaume confiant à l'approche du débat électoral

20/10/2013 02:34 EDT | Actualisé 19/12/2013 05:12 EST

À quelques heures du débat qui l'opposera à son adversaire David Lemelin, Régis Labeaume n'est pas apparu nerveux, dimanche matin, lors d'un bain foule en marge du match du Rouge et Or de l'Université Laval contre le Vert et Or.

Le maire sortant a tout d'abord fait savoir qu'il n'avait pas besoin de préparation en prévision du débat électoral de lundi matin au Capitole de Québec. Régis Labeaume a affirmé qu'il connaît bien ses dossiers.

Par ailleurs, le maire sortant n'a pas semblé s'inquiéter outre mesure au sujet de la mise en demeure déposée vendredi par les cols bleus pour l'obliger à cesser ses « propos diffamatoires » sur les employés municipaux.

Le Syndicat des employés manuels de la Ville de Québec et le Syndicat canadien de la fonction publique exigent des excuses d'ici dimanche soir. Sinon, disent-ils, des démarches judiciaires seront entreprises.

Les deux syndicats reprochent à Régis Labeaume de s'en être pris le 15 octobre aux syndicats des employés manuels, en affirmant que les contribuables de Québec n'avaient pas à payer pour « engraisser les caisses des syndicats. »

Régis Labeaume avait alors affirmé que « les planchers d'emploi servaient les intérêts financiers de la FTQ. »

Dimanche matin, le maire sortant n'a pas semblé très préoccupé concernant la démarche des cols bleus. « À minuit, je vais dormir. Dites-leur que je vais faire dodo à minuit », a-t-il lancé aux journalistes.

Paul Shoiry, un « homme du passé », selon Régis Labeaume

Par ailleurs, le maire sortant a réagi à une entrevue accordée par l'ancien maire de Québec Gilles Lamontagne au quotidien Le Soleil dans laquelle il affirme que l'ex-maire de Sillery et candidat de Démocratie Québec dans le district Saint-Louis-Sillery, Paul Shoiry, ferait « mieux à lui seul que toute l'opposition précédente » à Régis Labeaume.

Le maire sortant a dit ne pas partager cet avis et estime que Paul Shoiry appartient à une classe politique révolue. 

« C'est un homme du passé [...] C'est le seul qui reste dans le décor qui a vécu les chicanes, fusions et défusions, etc. Alors, honnêtement, moi, je pense qu'on est dû pour une autre génération de politiciens », a lancé Régis Labeaume.

Paul Shoiry réagit

Paul Shoiry, n'a pas tardé à réagir aux propos du maire sortant à son endroit. En marge d'une annonce de Démocratie Québec sur la stratégie touristique du parti, il a fait remarquer que Régis Labeaume est plus vieux que lui.

« J'aimerais bien souligner que je suis plus jeune que M. Labeaume, je suis plus jeune que mon adversaire », a-t-il dit.

« Je considère qu'être candidat à 57 ans, c'est dans une des meilleures périodes de notre vie », a ajouté M. Shoiry.

Ce dernier a également précisé que son expérience en politique municipale est un atout pour Démocratie Québec.

« Ce qui est bon d'être candidat aux élections à 57 ans, c'est d'avoir toute cette expérience-là. J'ai plus de 30 ans d'expérience sur le marché du travail, dont 20 ans en politique », a fait valoir M. Shoiry.

De son côté, le chef de Démocratie Québec n'avait prévu aucune apparition publique dimanche. David Lemelin dit se préparer pour le débat électoral de lundi.

PLUS:rc