NOUVELLES

Australie : des incendies menacent la périphérie de Sydney

20/10/2013 03:20 EDT | Actualisé 19/12/2013 05:12 EST

En Australie, les pompiers luttaient encore dimanche contre les feux de forêt qui menacent d'atteindre la ville de Sydney, où vivent près de 4 millions et demi de personnes.

Plus de 200 habitations ont déjà été détruites et 120 autres endommagées par les incendies qui sévissent depuis plusieurs jours dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud en proie à la sécheresse et à des températures anormalement élevées. 

Un seul mort a été recensé jusqu'à présent. Il s'agit d'un homme de 63 ans qui serait décédé d'une crise cardiaque en tentant de protéger sa maison contre les flammes, au nord de Sydney.

Les pompiers ont bénéficié d'un moment de calme vendredi et samedi, à la suite d'une baisse des températures et d'une réduction de la force des vents. Les conditions météorologiques se sont de nouveau dégradées dimanche avec des vents soufflant à plus de 100 km/h et une remontée du mercure.

L'incendie le plus saisissant s'est déclaré dans les Montagnes bleues, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Sydney. Trois foyers des Montagnes bleues restaient encore immaîtrisables dimanche.

Les autorités ont estimé que les trois foyers pourraient se rejoindre en un seul dans les jours à venir. Les nombreux nuages de cendre et de fumée pourraient plonger provisoirement la plus grande ville du pays dans la noirceur.

Le premier ministre de la Nouvelle-Galles-du-Sud, Barry O'Farrell, a déclaré l'état d'urgence. Une quinzaine d'incendies non maîtrisés ravagent les montagnes à l'ouest de Sydney. Ce sont les pires à survenir dans la région depuis une quarantaine d'années.

Le premier ministre australien, Tony Abbott, s'est aussi rendu sur les lieux ravagés par les flammes. « Je suis désolé au nom du peuple et des élus australiens de la peine avec laquelle doivent composer les gens de Nouvelle-Galles-du-Sud », a-t-il déclaré.

L'état d'urgence permet désormais aux pompiers d'évacuer les populations de force et les poursuivre en cas de refus.

Le chef des pompiers de l'État, Shane Fitzsimmon a affirmé que la situation était « sans précédent en terme de risque et d'exposition pour la région des Montagnes bleues et de Hawkesbury. »

L'armée australienne avait annoncé samedi enquêter sur la possibilité que des exercices d'entraînement à l'explosif soient à l'origine d'un des incendies. Le foyer qui se situe à environ 80 km au nord-ouest de Sydney s'est amorcé le 16 octobre, moment où des membres du personnel de l'armée menaient des exercices avec des explosifs sur un terrain militaire.

Les incendies de brousse sont fréquents pendant l'été austral, de décembre à février. En 2009, un incendie dans l'État de Victoria, au Sud, avait tué 179 personnes et détruit des milliers d'habitations.

PLUS:rc