NOUVELLES

Troy Smith et les Alouettes battent les Ticats et font renaître l'espoir

20/10/2013 04:13 EDT | Actualisé 20/12/2013 05:12 EST
PC

MONTRÉAL - La bonne nouvelle, c'est que Troy Smith estime qu'il est en mesure de faire mieux. Et ce, même s'il a connu une journée de travail du tonnerre à son premier départ en carrière dans la LCF.

Grâce à sa mobilité et à son bras-canon, le lauréat du trophée Heisman en 2006 a permis aux Alouettes de traverser le terrain avec aise comme lors des beaux jours d'Anthony Calvillo, tandis que Tyrell Sutton a été efficace comme porteur de ballon et Bo Bowling l'a été tout autant sur les retours de botté. Ç'a permis au club montréalais de voguer vers un gain facile de 36-5 contre les Tiger-Cats de Hamilton, devant 23 319 spectateurs au stade Percival-Molson.

Mais malgré sa prestation de 17-en-35 pour des gains de 247 verges — dont 207 en première demie — avec trois passes de touché, Smith ne s'est donné qu'une note de C-plus pour sa performance.

«Il faut être parfait pour mériter un A. J'ai commis plusieurs erreurs aujourd'hui, mais grâce à la bonne volonté et la bonne forme de mes coéquipiers, j'ai eu la vie sauve en plus d'une occasion, a analysé Smith. Personne n'est parfait, mais il faut y aspirer, en espérant que ça t'amène au niveau des étoiles.»

«Nous aurions dû le faire jouer plus souvent avant aujourd'hui, mais nous avons toujours été impliqués dans des matchs serrés alors ce n'était pas le bon moment, a dit le directeur général et entraîneur-chef Jim Popp de Smith, qui a participé à huit matchs comme quart no 2 cette saison avant d'obtenir ce premier départ. J'aurais voulu qu'il joue davantage la semaine dernière, mais il nous a laissé tomber. Le plan, aujourd'hui, était de le faire jouer la majorité du match, peu importe que ça aille bien ou non.»

La troupe de Popp, qui était déjà assurée d'une place en séries en raison de la défaite des Blue Bombers de Winnipeg subie samedi, se trouve maintenant à deux points des Ticats et du deuxième échelon, qui permettra à son détenteur de disputer la demi-finale de la section Est à domicile. Montréal et Hamilton s'affronteront de nouveau samedi prochain, à Guelph, à l'occasion de l'avant-dernier week-end du calendrier régulier de la LCF.

Non seulement les Alouettes ont-ils relancé la course pour la deuxième place dans l'Est, dimanche, mais ils ont aussi redonné à leurs partisans des raisons de croire à un long parcours en éliminatoires puisque les trois unités ont donné du football solide.

«Ç'a été notre meilleure performance globale cette saison et elle survient au bon moment, a noté Sutton. Mais il faut continuer de s'améliorer, il faut régler les petits détails qu'il reste à régler.»

«Je ne démords pas du fait que cette équipe est une bonne équipe, a lancé Popp. Nous avons connu d'autres journées aussi bonnes que celle d'aujourd'hui cette saison, donc cette équipe a assurément de bons atouts. Il s'agit de trouver le moyen de maintenir ce niveau-là avec constance.»

Smith a lancé deux passes de touché à Green, dont une de 64 verges, et une autre à Arland Bruce III. Quatrième quart à obtenir un départ avec les Alouettes cette saison, il a permis aux siens de mener 14-0 après un quart, puis 31-3 à la demie. Il a notamment fait la démonstration de tout son talent sur la séquence qui a mené au majeur de 26 verges de Bruce, alors qu'il a navigué dans la circulation lourde pendant plusieurs secondes avant de décocher un boulet de 32 verges à Duron Carter.

«Troy a fait du travail fantastique, a commenté Popp. Pas tous les jeux se sont déroulés comme prévu, mais c'est formidable de voir ce qu'il a pu réussir aujourd'hui. Maintenant, il faut continuer de bâtir là-dessus.»

Promu au poste de porteur de ballon no 1 à la place de Jerome Messam, Sutton (84 verges en 13 courses et quatre attrapés pour 34 verges) a quant à lui inscrit un majeur au sol sur 19 verges. Bowling a enregistré des gains de 118 verges sur cinq retours de bottés de dégagement, dont un de 58 verges.

«C'est incroyable, a dit Popp du cheminement de Bowling, qui est revenu avec les Alouettes récemment après avoir mis un terme à sa carrière au dernier camp d'entraînement. Il a repris le collier comme s'il n'avait jamais quitté l'équipe. Il nous a tellement impressionné (à l'entraînement) qu'on s'est dit qu'il fallait trouver une façon de le faire jouer. Ses tracés n'ont pas tous été parfaits aujourd'hui, mais il va s'améliorer.»

Green (cinq attrapés pour 86 verges) a maintenant 12 touchés cette saison, un sommet personnel. Il a franchi le cap des 1000 verges pour la troisième campagne d'affilée.

Sean Whyte a réussi deux placements et concédé un touché de sûreté.

John Bowman et Chip Cox ont récolté deux sacs du quart chacun, tandis que Geoff Tisdale a réussi une interception du côté de la défensive montréalaise. Celle-ci a fait du si bon travail que Henry Burris (11-en-23, 106 verges) a dû improviser maintes fois pour éviter des pertes de terrain du côté des Tiger-Cats, et il a fini par être remplacé par Dan LeFevour (10-en-16, 98 verges) en fin de troisième quart. Les Ticats ont par ailleurs écopé de 12 pénalités pour des pertes de 113 verges, dont plusieurs pour des gestes d'indiscipline.

Luca Congi a réussi un placement de 26 verges. Les visiteurs ont aussi concédé un touché de sûreté.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les dix compétitions sportives les plus rentables