NOUVELLES

Sprint final au football universitaire

18/10/2013 03:04 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST

Il n'y a plus que deux matchs au calendrier des équipes du circuit québécois de football universitaire. Tout reste encore à jouer de la 1re à la 5e place.

Seuls les Stingers de Concordia (0-6) doivent mathématiquement renoncer à un match éliminatoire.

Un texte d'Antoine Deshaies

La semaine de congé sur les terrains des six campus québécois a fait du bien au moral, au corps et peut-être aussi à la performance scolaire des joueurs. Les entraîneurs ont tous planifié une semaine d'entraînement moins costaude.

« Nos joueurs font des 7 jours sur 7 depuis la mi-août, explique en point de presse l'entraîneur-chef du Rouge et Or Glen Constantin. Cette pause était nécessaire et la bienvenue. »

Par exemple, l'entraîneur du Rouge et Or attend le retour de cinq ou six joueurs blessés qui ont manqué le dernier match il y a deux semaines. Un renfort plus qu'apprécié contre le Vert & Or de l'Université de Sherbrooke (dimanche 13 h 30, à Radio-Canada).

Avec une victoire, Laval pourrait s'assurer de conclure la saison au 1er rang du classement québécois. Du même coup, le derby contre les Carabins de l'Université de Montréal la semaine prochaine deviendrait presque anecdotique.

Ce qui n'est pas sans importance quand on sait que le puissant Rouge et Or a perdu ses deux derniers matchs sur le terrain des Bleus.

« Une victoire nous enlèverait beaucoup de stress, confirme Glen Constantin. On pourrait donc se présenter à Montréal et gérer notre effectif différemment au besoin. Une victoire nous assurerait aussi de l'avantage du terrain pour trois des quatre matchs éliminatoires potentiels, incluant la Coupe Vanier. »

Le Vert & Or, de son côté, a besoin d'au minimum une victoire en deux matchs (contre Laval ou Concordia) pour se qualifier pour les matchs éliminatoires, à la condition que McGill perde ses deux derniers matchs contre Montréal et Bishop's.

Si McGill gagne samedi contre les Carabins (samedi 13 h, à Radio-Canada), le Vert & Or devra absolument gagner ses deux dernières sorties et espérer une défaite des Redmen contre les Gaiters à la semaine 8.

Ça fait bien des si tout ça, on en convient.

Une rouge recrue contre les Carabins

Les Carabins (4-2) peuvent encore espérer finir 1ers au classement, mais ils peuvent aussi conclure le calendrier au 4e rang tellement la lutte est serrée.

La troupe de Danny Maciocia pourrait s'assurer, au pire, du 3e rang avec une victoire contre les Redmen (3-3) qui feront vraisemblablement confiance à une recrue au poste de quart.

Pierre-Luc Dussault, un étudiant en médecine, devrait obtenir un deuxième départ après une performance record il y a trois semaines contre les Stingers de Concordia.

Dussault avait alors obtenu 538 verges de gain et lancé trois passes de touché, en plus d'en marquer un par la course. Il s'est toutefois blessé au dos et n'a pu affronter les Gaiters de Bishop's au match suivant.

« On lui fait confiance, on n'a pas encore trouvé la limite à son potentiel, dit Clint Uttley, entraîneur-chef des Redmen. Il a été presque parfait à ses premières sorties sur le terrain, on veut voir ce qu'il peut faire contre possiblement le meilleur front défensif au pays. »

« Il gère très bien le match, il lit très bien les défenses adverses et se déplace très rapidement, ajoute son entraîneur. Il doit maintenant améliorer la qualité de son bras. »

Vaincre la nervosité

Dussault, lui, avoue qu'il sera sur le gros nerf avant le match.

« Je suis quelqu'un de nerveux, mais généralement après le premier jeu, la nervosité se dissipe. J'ai fait le plein de confiance en fin de match contre les Stingers. »

Mais l'attaque des Redmen ne repose pas que sur les épaules de Dussault. Le porteur Luis Guimont-Mota connaît une excellente deuxième saison avec les Redmen.

L'athlète de Québec partage le 1er rang de la conférence québécoise avec quatre touchés et maintient une moyenne de 117 verges de gain par match.

« Les gars commencent à y croire, ajoute Pierre-Luc Dussault. On est des plus en plus confiant et ça paraît dans le moral de l'équipe. »

Avec leur fiche de trois victoires et trois revers, les Redmen frappent à la porte des éliminatoires pour une deuxième saison de suite après une longue disette.

Dans le dernier match du week-end, Bishop's tentera d'éviter le piège des Stingers.

Installés au 3e rang du classement et assurés de participer aux éliminatoires, les Gaiters (4-2) peuvent encore espérer terminer 2es au classement général et ainsi accueillir un premier match éliminatoire depuis leur victoire en demi-finales canadiennes en 1994 à la Coupe Churchill.

Si les Carabins perdent un de leurs deux derniers matchs et que Bishop's défait Concordia et McGill, les Gaiters concluront la saison au 2e rang.

PLUS:rc