NOUVELLES

Omar Khadr reste à la prison à sécurité maximale

18/10/2013 02:02 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST

Omar Khadr, qui est détenu à Edmonton, ne sera pas transféré de la prison pour adultes à sécurité maximale vers une prison provinciale.

Le juge John Rooke de la Cour du Banc de la reine a rejeté la requête de l'avocat du jeune homme, Dennis Edney, qui estimait que les crimes attribués à son client devraient être jugés en vertu de la Loi sur les jeunes contrevenants.

Pour John Rooke, la décision de placer Omar Khadr dans une prison fédérale à sécurité maximale est fondée à cause des crimes pour lesquels il avait plaidé coupable aux États-Unis.

Omar Khadr, maintenant âgé de 27 ans, a été capturé par des soldats américains en Afghanistan, il y a 11 ans, puis transféré à la prison de Guantanamo.

En 2010, il a plaidé coupable à des accusations de crimes de guerre. Il a aussi admis avoir tué un soldat américain en Afghanistan en 2002, alors qu'il était mineur. Une commission militaire l'a condamné à huit ans de prison.

Le juge Rooke affirme que la prison provinciale se justifierait pour la peine qui lui a été donnée en tant que mineur, soit celle portant sur le meurtre du soldat américain. Quant à la prison fédérale, elle vaut pour les quatre autres peines pour adulte qu'il a reçues. Puisqu'il ne peut se trouver dans les deux pénitenciers au même moment, l'option de la prison fédérale d'Edmonton s'impose comme la plus appropriée, conclut le juge.

Dans son jugement, John Rooke a précisé que sa décision portait essentiellement sur l'interprétation requise sur la façon de purger la peine que Khadr a reçue aux États-Unis. Il a donc refusé de se pencher sur l'âge de Khadr au moment des crimes pour lesquels il a été jugé, ni sur les circonstances qui ont prévalu avant son transfert au Canada, ni sur la peine qui lui a été donnée aux États-Unis.

Depuis 2012 au Canada

Le gouvernement fédéral a accepté le retour d'Omar Khadr au Canada, en septembre 2012. Le jeune homme a passé quelques mois en isolement à la prison à sécurité maximale Millhaven dans l'est de l'Ontario. Le 28 mai 2013, il a été transféré à la prison à sécurité maximum d'Edmonton.

Ottawa a toujours maintenu son opposition à tout allègement de la peine imposée à Omar Khadr en tant que criminel dangereux.

Devant le juge Rooke, en septembre, la Couronne avait fait valoir que l'approche et les arguments de la défense n'étaient ni bons ni pertinents, car le rôle du Canada dans l'affaire Khadr est d'appliquer la peine donnée par le tribunal militaire américain.

Omar Khadr est admissible à une libération conditionnelle depuis le 1er juillet, mais il n'a pas encore fait de demande en ce sens.

PLUS:rc