NOUVELLES

Un débat  et quelques idées des candidats à la mairie

17/10/2013 06:51 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST

Les principaux candidats à la mairie de Montréal ont participé jeudi à un débat au Conseil des relations internationales de Montréal.

Denis Coderre a joint sa voix à certains de ses adversaires en déclarant qu'il faudrait qu'on recouvre l'autoroute Ville-Marie.

Selon lui, le recouvrement de l'autoroute devrait faire partie des projets du 375e anniversaire de Montréal en 2017.

Louise Harel et Marcel Côté de Coalition Montréal, de même que Richard Bergeron, de Projet Montréal, s'étaient déjà déclarés en faveur d'un tel projet.

Denis Coderre dit s'attendre à une annonce prochaine en ce sens du gouvernement du Québec, une annonce qui serait liée à d'autres projets au centre-ville.

« Je pense qu'avec de toute façon le CHUM, l'agrandissement du Palais des congrès qui est souhaitable, je pense qu'on a un rôle à jouer. Ça va aussi permettre une cohérence par rapport avec le Vieux-Montréal, le Vieux-Port et ce que je veux faire avec le Parc des îles. Donc, c'est sûr que c'est un exemple qui pourrait être un lègue pour le 375e », dit-il.

Mélanie Joly

La candidate Mélanie Joly affirme que l'intégration des immigrants sera l'un de ses principaux défis, si elle est élue.

« Il faut vanter la diversité linguistique de Montréal et la vendre comme un atout pour attirer des entreprises et se nourrir de cette diversité-là, justement en intégrant davantage nos nouveaux arrivants et en leur offrant un emploi avec ces nouveaux investissements-là.

Richard Bergeron

De son côté, le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, a insisté sur l'importance de développer l'attractivité de la métropole avec ses projets de tramway et d'entrée maritime. Il s'est réjoui de la réduction du nombre de terrains vagues autour du Centre Bell.

« Cet effort du redéveloppement du centre-ville, et de surcroît l'ajout du quartier de l'entrée maritime, de mise en valeur de la relation entre Montréal et son fleuve, ça participe de l'attractivité de Montréal. Ça va être la nouvelle attractivité, le rehaussement de l'attractivité et du rayonnement de Montréal, et j'ai l'impression d'être la seule personne sensible à ces choses », dit-il.

Marcel Côté

Le candidat Marcel Côté, lui, affirme que le savoir et la créativité sont les deux avantages comparatifs de la métropole sur la scène internationale. Le chef de Coalition Montréal insiste sur l'importance de l'industrie des jeux vidéo à Montréal.

Les quatre principaux candidats tiendront un autre débat lundi soir prochain devant les membres de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

PLUS:rc