NOUVELLES

Les policiers de Lévis réclament plus d'effectifs

17/10/2013 04:11 EDT | Actualisé 16/12/2013 05:12 EST

La Fraternité des policiers de Lévis profite de la campagne électorale municipale pour dénoncer un manque d'effectifs et demande aux candidats à la mairie de s'engager à embaucher plus de policiers.

Le syndicat estime qu'il manque une vingtaine d'agents pour assurer la sécurité sur l'ensemble du territoire, en raison notamment du développement important de Lévis ces dernières années.

Selon une enquête menée auprès des patrouilleurs, les policiers parcourent les différents secteurs de la ville en moyenne 4,3 heures par jour et moins de 2 heures la nuit.

« On manque d'effectifs, on manque de budget, on manque de formation. On a été délaissé. On n'était pas une priorité. On demande juste que le prochain maire dise qu'il va en faire une priorité », affirme le président du syndicat, Marc Allard.

À compter de jeudi soir, les policiers vont porter un brassard rouge au bras pour rappeler leurs revendications.

Marc Allard déplore que la sécurité publique n'ait pas été une priorité sous l'administration Roy-Marinelli. Selon lui, le nouveau chef de police aurait demandé sans succès l'embauche de 10 agents supplémentaires pour prêter main-forte aux 146 policiers en service.

Si la prochaine administration est à l'écoute de ses revendications, il s'engage à travailler de bonne foi avec elle. « On va arrêter de regarder en arrière. On va leur tendre la main. On va régler nos problèmes et on va essayer d'améliorer le service à la population » indique le président de la Fraternité.

Notons que les policiers de Lévis sont sans contrat de travail depuis le 31 décembre 2011.

La position des candidats

Les candidats à la mairie de Lévis reconnaissent qu'il y a un problème, mais aucun n'a fait de promesse précise. 

S'il est porté au pouvoir, Lévis Force 10 indique qu'il ajouterait des policiers, mais sans dire de combien. Il faudra respecter la capacité de payer des contribuables.

Du côté d'Action Lévis, on dit qu'on fera une analyse de la situation, mais qu'on est déjà plutôt favorable à engager des policiers supplémentaires.

Isabelle Demers estime que l'ajout d'effectifs pourrait se faire graduellement, par phase.

Le Renouveau Lévis croit pour sa part qu'il faut augmenter la patrouille durant la nuit, mais il ne veut pas s'engager à augmenter les effectifs.

PLUS:rc