NOUVELLES

Les opposants au projet d'Enbridge craignent pour l'environnement

17/10/2013 06:34 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST
Flickr: mastermaq

TORONTO - L'Office national de l'énergie (ONÉ) entend jusqu'à samedi à Toronto les commentaires sur la proposition d'Enbridge d'inverser le flux de son oléoduc entre le sud de l'Ontario et Montréal.

Des Autochtones ont soutenu mercredi que l'inversion de la canalisation mettrait en danger les communautés des Premières nations, menacerait l'approvisionnement en eau et pourrait mettre en péril les espèces vulnérables dans les zones écologiquement sensibles.

La compagnie Enbridge (TSX:ENB) voudrait augmenter la capacité de son pipeline pour la faire passer de 240 000 à 300 000 barils par jour.

L'entreprise de Calgary veut également d'obtenir la permission de transporter différents types de pétrole, y compris une forme plus lourde de pétrole brut.

Les opposants soutiennent que le pétrole brut est plus corrosif, qu'il exercera de la pression sur les infrastructures vieillissantes et qu'il augmentera les risques de fuites.

INOLTRE SU HUFFPOST

Comprendre les projets de pipelines