NOUVELLES

Les automobilistes ontariens font déjà leur part, selon le Conference Board

17/10/2013 08:06 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST

Une nouvelle étude d'un groupe d'experts soutient que les conducteurs de la province paient de 70 % à 90 % du coût de l'entretien du réseau routier, par le biais de la taxe sur l'essence ainsi que des frais d'immatriculation et de stationnement notamment.

Selon le Conference Board, dans la région de Toronto, les automobilistes paient, en fait, plus en frais divers que ce que les gouvernements dépensent pour les routes.

L'étude, dont les conclusions sont fondées sur des données de 2008 à 2010, a été financée par l'Association canadienne des automobilistes (CAA).

Le Conference Board publie son rapport, jeudi, alors que les libéraux provinciaux ont formé un autre groupe de travail afin de trouver de nouveaux moyens de financement du transport en commun. La première ministre Kathleen Wynne semble ainsi avoir renoncé, du moins jusqu'aux prochaines élections, à l'idée contenue dans le dernier budget d'imposer un péage optionnel sur certains tronçons d'autoroutes.

Les usagers torontois du transport en commun sont déjà ceux qui paient le plus en Amérique en nord pour le service. Plus de 70 % des revenus de la Commission des transports de la Ville Reine proviennent des droits de passage payés par les usagers, comparativement à 40 %-55 % pour New York, Boston, Chicago et Vancouver, par exemple.

PLUS:rc