POLITIQUE

Isabelle Lajeunesse fière de sa mère et du mouvement des «Janettes»

17/10/2013 08:01 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST
Agence QMI

Isabelle Lajeunesse, la fille de Janette Bertrand, appuie entièrement sa mère dans sa prise de position en faveur de la Charte des valeurs québécoises. Croisée au dévoilement de la Salle Claude-Léveillée de la Place des Arts, anciennement le Studio-théâtre, mercredi, la comédienne a expliqué comprendre et partager les motivations des «Janettes».

«Je suis très fière d'elle, a déclaré Isabelle Lajeunesse. Je trouve qu'elle a du guts, d'utiliser sa notoriété non pas de façon politique, mais humaine, pour que les gens aient une ouverture d'esprit devant ce qu'elle a vécu. Elle ne dit pas nécessairement aux gens quoi faire ou ne pas faire, mais en même temps, c'est bien que des gens qui ont connu d'autres époques, comme celle de Duplessis, prennent position dans le débat. Elle ne veut pas qu'on en revienne là, elle veut mettre les gens en garde. Et je suis d'accord avec elle! Je comprends les gens qui ne sont pas d'accord, mais il faut avoir un respect des opinions et du vécu. Nous, on n'a pas vécu tout ce qui se passait il y a 50 ans...»

Janette Bertrand a fait parvenir aux médias, mardi, une lettre dans laquelle elle affirme endosser complètement l'idée de l'adoption d'une Charte des valeurs québécoises, soutenant que le principe d'égalité entre les hommes et les femmes lui semble présentement compromis au nom de la liberté de religion. Une vingtaine d'autres femmes, dont quelques personnalités culturelles, ont cosigné la missive.

Isabelle Lajeunesse accompagnait mercredi son conjoint François Guy, directeur de la SACEF (Société pour l'avancement de la chanson d'expression française), responsable de la nouvelle Salle Claude-Léveillée. La dame s'implique elle aussi dans l'organisation qui soutient la relève musicale d'ici, et participe actuellement au tournage du pilote d'une nouvelle web-série.

Pas de commentaires pour Louise Forestier

Elle aussi présente à l'inauguration de la Salle Claude-Léveillée, la chanteuse Louise Forestier a de son côté catégoriquement refusé de se prononcer sur le débat entourant le projet de Charte des valeurs québécoises.

«Je parlerais pendant deux heures, a-t-elle argué. Ce ne sont pas des choses qu'on peut exprimer en quelques minutes, alors je n'en parle pas.»

VOIR AUSSI: Tous les blogues du HuffPost sur la Charte des valeurs

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


INOLTRE SU HUFFPOST

Les réactions à la présentation des principes de la Charte des valeurs