NOUVELLES

Discours du Trône : un gel des dépenses dans la fonction publique

17/10/2013 09:10 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST

Le gouvernement Harper entend continuer de réduire la taille et les coûts de l'administration fédérale, selon le discours du Trône présenté mercredi.

Le gouvernement conservateur dit s'inspirer des familles canadiennes en faisant des choix difficiles pour gérer ses dépenses et utiliser judicieusement l'argent des contribuables.

Ainsi, le gouvernement entend geler son budget global de fonctionnement, ce qui nécessitera de restreindre l'embauche des fonctionnaires.

Il souhaite aussi continuer de réduire ses dépenses internes de façon ciblée.

Ottawa veut notamment passer en revue les biens fédéraux et les vendre lorsque ce sera dans l'intérêt des Canadiens.

Disant reconnaître la valeur d'une fonction publique « allégée, compétente et engagée », le gouvernement conservateur souligne dans le discours du Trône que les niveaux de rémunération et les avantages de la fonction publique seront « raisonnables, responsables et dans l'intérêt public ».

Après avoir réformé les régimes de pensions du gouvernement, Ottawa entend maintenant réformer les régimes de congé de maladie et de prestations d'invalidité. Il souhaite aussi travailler avec ces employés afin de les aider à revenir au travail dès que possible.

Le gouvernement Harper souhaite aussi modifier la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique pour que les coûts de la fonction publique soient raisonnables et qu'elle offre un rendement plus élevé.

Finalement, Ottawa souhaite rendre le gouvernement plus efficient, notamment en consolidant les 63 différents systèmes de courrier électronique pour n'en faire qu'un seul.

Le vice-président de l'Alliance de la fonction publique du Canada ( AFPC), Larry Rousseau, réagira à ce discours jeudi avant-midi.

PLUS:rc