NOUVELLES

Des camionneurs indépendants envisagent un recours collectif contre la Ville

17/10/2013 12:27 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST

Le Regroupement des entrepreneurs et des camionneurs indépendants du Québec (RECIQ) veut intenter un recours collectif contre la Ville de Québec au nom de ses membres et d'entrepreneurs.

Le regroupement estime anormal que l'administration Labeaume réserve tous ses contrats de camionnage aux entrepreneurs qui embauchent des membres de l'Association nationale des camionneurs artisans (ANCAI).

Cette façon de faire contourne les règles du ministère des Affaires municipales et du ministère des Transports du Québec, selon le RECIQ.

La Ville de Québec utilise une clause préférentielle permise par la loi pour éviter la libre concurrence. La semaine dernière, Régis Labeaume a défendu la façon de faire de la Ville qui fonctionne ainsi depuis plus de trente ans.

Après la publication d'un article dans Le Soleil qui révélait que plusieurs camionneurs de l'ANCAI avaient contribué à la caisse électorale d'Équipe Labeaume, le maire sortant avait dénoncé ce qu'il a appelé une « tentative d'intimidation » du RECIQ qui tente depuis des années d'obtenir sa part des contrats.

Le montant réclamé dans la demande d'autorisation de recours collectif sera précisé lors d'un point de presse à 16h jeudi.

PLUS:rc