NOUVELLES

Corée du Nord: une pluie de petites culottes sur Pyongyang?

17/10/2013 11:06 EDT | Actualisé 17/12/2013 05:12 EST
AP
FILE - In this undated file photo released by the Korean Central News Agency (KCNA) and distributed in Tokyo by the Korea News Service on Wednesday, Feb. 1, 2012, North Korean leader Kim Jong Un, center, accompanied by military officers, inspects air drill at an undisclosed airbase in North Korea. For the outside world, North Korea's message is largely doom and gloom: bombastic threats of nuclear war, amateur-looking videos showing U.S. cities in flames, digitally altered photos of military drills. But a domestic audience gets a parallel and decidedly softer dose of propaganda - and one with potentially higher stakes for the country's young leader. (AP Photo/KCNA via KNS, File)

Kim Jong-un pourrait avoir une surprise le 31 octobre.

Pour une campagne de publicité, la marque de sous-vêtements suédoise Björn Borg (oui, celle du joueur de tennis) propose aux internautes de choisir un lieu sur lequel des centaines de culottes et de boxers seront largués par avion à la fin du mois.

Deux semaines après le début de l'opération, les internautes ont massivement voté pour... Pyongyang.

Dans cette campagne, la marque assure que "certaines parties du monde ont désespérément besoin de séduction". Voilà pourquoi, le 31 octobre, "450 paires de sous-vêtements sexys seront largués sur le lieu ayant reçu le plus de votes".

Sur la carte interactive de l'opération, un petit malin a proposé la capitale nord-coréenne et a déjà reçu plus de 25 000 votes. Pyongyang est donc largement en tête comme l'a remarqué le site d'informations suédois The Local.

pyongyang

Face à ce choix, l'entreprise Bjön Borg est bien évidemment embarrassée: "Honnêtement, nous n'avons aucune idée de comment nous y prendre pour larguer des sous-vêtements sur Pyongyang", a avoué le directeur marketing de la marque.

Malgré tout, la compagnie s'engage à faire son possible pour respecter son engagement: "Si la Corée du Nord gagne, nous ferons tout notre possible pour lui envoyer de l'amour et de la séduction", assure-t-elle. Mais Kim Jong-un veut-il seulement de cet amour? Rien n'est moins sûr.

On imagine volontiers la tête du leader nord-coréen le jour où il pleuvra des petites culottes sur Pyongyang, bien moins l'idée qu'un conflit international puisse être déclenché par une opération de vente de sous-vêtements.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


INOLTRE SU HUFFPOST

Parade militaire géante en Corée du Nord