NOUVELLES

L'administration Labeaume fière des derniers états financiers

16/10/2013 03:54 EDT | Actualisé 15/12/2013 05:12 EST

La Ville de Québec respecte ses cibles budgétaires adoptées en décembre 2012. Le maire sortant Régis Labeaume va même jusqu'à dire que l'état des finances municipales est « près de la perfection ».

La Ville devrait terminer l'année avec un surplus de 1,4 million de dollars selon l'état comparatif des revenus et des dépenses.

Il y a toutefois certains écarts face aux prévisions. La Ville a récolté moins de revenus en taxes, mais elle a aussi moins dépensé que prévu.

Ce type d'exercice fait rarement l'objet d'une conférence de presse. Régis Labeaume s'est donc fait questionner sur le moment choisi puisque Démocratie Québec réclame ses états financiers depuis quelques semaines.

« C'est l'exercice qui se fait à la Ville tous les ans à la même date. Normalement, c'est parce qu'on le fait au conseil, mais on l'a voté tout à l'heure. Sauf que c'est un portrait très différent de ce qui nous avait été suggéré publiquement. »

Démocratie Québec soutenait que la Ville cachait un déficit.

Lutte contre la corruption

Par ailleurs, le maire sortant veut faire front commun avec les autres municipalités et le gouvernement du Québec pour poursuivre les présumés collusionnaires cités devant la Commission Charbonneau.

Il souhaite ainsi que les villes soient dédommagées pour les pertes financières encourues par des stratagèmes de collusion.

Régis Labeaume a rencontré mercredi matin le ministre Stéphane Bédard, président du Conseil du Trésor. Selon le maire sortant, le ministre serait très « enthousiaste » à l'idée.

Régis Labeaume était toutefois incapable de préciser quelle loi serait utilisée ou sous quelle forme s'inscrirait cette poursuite par rapport aux enquêtes déjà en cours, comme celles de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) et du Bureau de la concurrence.

PLUS:rc