NOUVELLES

Georges Laraque accusé de fraude

16/10/2013 10:53 EDT | Actualisé 16/12/2013 05:12 EST

L'ancien bagarreur de la Ligue nationale de hockey et chef-adjoint du Parti vert du Canada, Georges Laraque, fait face à trois chefs d'accusation de fraude et un de vol et recel. Laraque est accusé d'avoir floué son ancien partenaire d'affaires, Marc Filion, pour une somme de quelque 120 000 $.

La Direction des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a décidé de déposer des accusations à la suite d'une enquête du Service de police de l'agglomération de Longueuil. Les enquêteurs ont perquisitionné la résidence de M. Laraque en janvier dernier dans le cadre de cette enquête.

Les faits reprochés à M. Laraque se sont produits entre le 20 novembre 2009 et le 30 novembre 2011 dans le cadre des activités de l'entreprise Super-Glide Canada que MM. Laraque et Filion, un ingénieur montréalais, ont fondé en 2009. Leur relation d'affaires s'est toutefois gâtée par la suite.

M. Laraque doit revenir au palais de justice de Longueuil le 19 novembre prochain pour fixer la date du procès.

Laraque contre-attaque

L'ancien hockeyeur clame toutefois son innocence et estime n'avoir « rien à se reprocher ».

« J'ai hâte que ça commence, car ça fait deux ans que ce dossier traîne, poursuit-il. Je n'ai rien à cacher. » George Laraque soutient que c'est son ancien associé qui l'a fraudé. Il demandera ainsi aux policiers de se pencher de nouveau sur ce volet de l'histoire et il compte intenter une poursuite en diffamation contre M. Filion.

M. Laraque reconnaît que les accusations surviennent à un mauvais moment pour lui, au moment où il est candidat à l'élection partielle dans la circonscription fédérale de Bourassa. « C'est sûr que ce n'est pas bon et que là, je dois donner beaucoup d'explications pour rassurer les gens, explique-t-il. Je dois expliquer que ce n'est pas la commission Charbonneau et que ça n'a rien à voir avec la mafia. »

Les dirigeants du parti sont au courant de ses démêlées avec la justice, soutient-il. « Ils ont vu ma défense et ont vu les témoins qui me défendent, explique-t-il. Ils ont été rassurés en voyant que même si je devais aller en cour, j'allais m'en sortir. » Il entend ainsi poursuivre son porte-à-porte en prévision de l'élection partielle provoquée par la démission de l'ancien député du Parti libéral du Canada Denis Coderre, qui brigue la mairie de Montréal.

Âgé de 36 ans, Georges Laraque a joué pour quatre équipes de la LNH, entre 1997 et 2010, dont le Canadien de Montréal.

PLUS:rc