DIVERTISSEMENT

Watch Dogs, un jeu développé dans les studios d'Ubisoft, sera retardé

15/10/2013 04:12 EDT | Actualisé 15/12/2013 05:12 EST
AP
IMAGE DISTRIBUTED FOR UBISOFT - Actor Scott Porter, left plays Watch Dogs in the Players' Lounge hosted by Aisha Tyler and Ubisoft's Watch Dogs during the 2013 Comic-Con International Convention on Friday, July 19, 2013, in San Diego, Calif. (Jack Dempsey for Ubisoft/Invision/AP)

MONTRÉAL - Développé dans les studios montréalais d'Ubisoft, «Watch Dogs», un des jeux vidéo les plus attendus de l'automne, ne sera vraisemblablement pas sur les tablettes des magasins à temps pour Noël.

La société française a indiqué mardi qu'elle reportait à une date ultérieure la sortie de «Watch Dogs» ainsi que du titre «The Crew», un jeu de course automobile qui devait sortir au début de 2014.

En ce qui a trait au jeu développé dans la métropole, Ubisoft a simplement dit avoir besoin de davantage de temps pour le peaufiner afin qu'il soit à la hauteur des attentes des joueurs.

«Dans un contexte de succès croissant des méga-productions, le temps supplémentaire alloué au développement de nos titres leur permettra d’atteindre leurs immenses ambitions», a indiqué par voie de communiqué le président-directeur général d'Ubisoft, Yves Guillemot.

Il a également minimisé la portée des retards.

«Les décisions difficiles que nous prenons (...) ont un impact sur notre performance à court terme, a-t-il souligné. À plus long terme, elles seront positives tant en termes de satisfaction de nos fans que de création de valeur pour nos actionnaires.»

La décision de repousser la sortie de ces deux titres devrait affecter négativement les résultats de l'entreprise française pour l'exercice qui se termine en mars. Son chiffre d'affaires devrait ainsi être amputé de plus de 560 millions $.

Ubisoft, qui emploie quelque 3000 personnes au Québec, doit investir plus de 370 millions $ dans ses studios de Montréal au cours des sept prochaines années, ce qui devrait se traduire par la création de quelque 500 emplois.

Il a toutefois été impossible de connaître l'impact du report de la sortie de «Watch Dogs» sur les employés d'Ubisoft au Québec. En fin d'après-midi, les studios montréalais de l'entreprise n'avaient toujours pas retourné les appels de La Presse Canadienne.

La société française a reçu une aide financière de 9,9 millions $ du gouvernement Marois en plus de bénéficier de l'élargissement d'un crédit d'impôt pour la production de titres multimédias qui couvre jusqu'à 37,5 pour cent des salaires des employés admissibles.

Un autre jeu d'Ubisoft développé à Montréal, «Assassin's Creed 4: Black Flag», sera disponible à compter du 29 octobre.

INOLTRE SU HUFFPOST

LA PS4 présentée en détails à l'E3
Quelques bienfaits des jeux vidéo