POLITIQUE

Sondage: 54 % des Montréalais comptent voter aux municipales

15/10/2013 02:48 EDT | Actualisé 15/12/2013 05:12 EST
Getty

Denis Coderre arrive largement en tête dans les intentions de vote des Montréalais en vue des élections municipales du 3 novembre, suivi de Mélanie Joly, qui est talonnée de près par Richard Bergeron, selon un sondage CROP commandé par Radio-Canada.

À moins de trois semaines du scrutin, Radio-Canada a demandé à 1001 internautes montréalais âgés de 18 ans et plus de se prononcer quant à leurs intentions de vote.

Après répartition des indécis, l'ancien député fédéral recueille 41 % des intentions de vote. Mélanie Joly cause la surprise. À l'heure actuelle, la jeune candidate arrive deuxième avec 24 % des voix, devançant ainsi le vétéran Richard Bergeron, qui glisse au troisième rang à 21 %.

Marcel coté, qui était aux prises avec l'affaire des appels automatisés au moment où le sondage a été réalisé, dégringole et arrive loin derrière à 11 %.

Mais les Montréalais connaissent-ils bien leurs candidats? Denis Coderre semble avoir plus de notoriété que ses adversaires : 70 % des répondants disent le connaître « très bien » ou « assez bien ». Il est suivi par Richard Bergeron (59%), Marcel Côté (40 %), Mélanie Joly (36 %) et Michel Brûlé (19 %).

Notoriété et opinion favorable vont-elles de pair? Lorsqu'on demande aux Montréalais leur opinion à l'égard des candidats, c'est Mélanie Joly qui arrive en tête des faveurs populaires : 70 % des répondants ont opinion très ou assez favorable de la candidate, contre 65 % pour Denis Coderre.

Quoi qu'il en soit, rien n'est encore joué, car l'électorat demeure extrêmement volatile. Près des trois quarts des Montréalais affirment qu'ils pourraient encore changer d'idée d'ici le 3 novembre.

Une chose est claire, le prochain maire aura du pain sur la planche. Confrontée au cours de la dernière année aux révélations de la commission Charbonneau, qui a mis au jour un système de collusion et de corruption dans le processus d'attribution des contrats de travaux publics, Montréal va-t-elle bien à l'heure actuelle?

D'après le sondage, 62 % des répondants affirment que les choses vont dans la mauvaise direction et qu'un coup de barre s'impose, contre 38 % qui estiment le contraire.

Alors que le taux de participation aux élections municipales de 2009 avait été de 39 %, 54 % des Montréalais disent avoir « certainement » l'intention de se rendre aux urnes cette année. Quelque 21 % d'entre eux ont répondu « probablement »,13 % sont indécis et 11 % ne comptent pas aller voter.

Reste à voir si cette majorité ira voter, mais selon le vice-président de la maison de sondage CROP, Youri Rivest, ce résultat de 54 % « est faible », car généralement « la moitié des personnes qui répondent "certainement" vont vraiment » se rendre aux urnes.

*** La suite des résultats de ce sondage sera diffusée sur toutes les plateformes de Radio-Canada dès mercredi matin.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les candidats à la mairie de Montréal s'amusent en campagne