NOUVELLES

Quatre Canadiennes coincées à Gaza

15/10/2013 01:43 EDT | Actualisé 15/12/2013 05:12 EST
Radio-Canada

Un père de famille de Vaudreuil, en banlieue de Montréal, demande à Ottawa de l'aider à rapatrier ses trois filles et leur mère, qui sont coincées depuis un mois dans la bande de Gaza.

Les quatre citoyennes canadiennes sont allées visiter le grand-père, gravement malade, dans le territoire palestinien. Elles tentent depuis de ressortir de Gaza, sans succès.

C'est que les frontières tant égyptiennes qu'israéliennes sont très strictement contrôlées en raison des tensions dans la région. Du côté égyptien, les postes frontaliers sont fermés par intermittence depuis la destitution du président Mohammed Morsi, en juillet.

« Elles devaient y aller, elles n'avaient pas le choix », soutient Ghassan Elgadi.

Le père admet toutefois que sa famille s'est rendue à Gaza même si elle était au courant des nombreux avertissements du ministère canadien des Affaires étrangères, publiées notamment sur son site Web.

Malgré tout, Ghassan Elgadi se plaint de recevoir peu de soutien du Canada.

« Je suis très, très triste parce que personne ne m'a aidé », soutient M. Elgadi. « J'ai appelé à l'ambassade du Canada en Israël, à l'ambassade du Canada en Égypte. Les deux ne disent rien du tout. »

Réponse du ministère

Par courriel, le ministère des Affaires étrangères s'est dit au courant de la situation et assure qu'il offre tout l'appui requis à la famille, compte tenu des circonstances. Le ministère ajoute que la capacité d'intervention du personnel consulaire est limitée pour les Canadiens qui séjournent dans la région.

Ghassan Elgadi se tourne maintenant vers son député fédéral.

« On doit, comme gouvernement, avoir de la compassion et comprendre leur cas particulier », affirme Jamie Nicholls, député néo-démocrate de Vaudreuil-Soulanges. « [On doit] démontrer cette compassion envers tous les citoyens canadiens à l'étranger. »

Jamie Nicholls promet de soulever la question à la Chambre des communes pour tenter d'accélérer le retour de la famille Elgadi au pays.