NOUVELLES

Les candidats se bousculent à la mairie de Sorel-Tracy

15/10/2013 12:55 EDT | Actualisé 15/12/2013 05:12 EST

Une chaude lutte électorale s'annonce à Sorel-Tracy, en Montérégie, où six candidats tentent de déloger le maire sortant, Réjean Dauplaise.

Ce nombre important de candidats serait dû, en partie à tout le moins, au fait qu'ils sont plusieurs à croire que le maire Dauplaise, qui a entre autres fait l'objet de reportages humoristiques à l'émission Infoman, a peu de chance d'être réélu.

Lors de la dernière élection municipale, en 2009, seul Réjean Dauplaise a osé se présenter contre le maire de l'époque, Marcel Robert, apparemment imbattable.

À la surprise générale, Réjean Dauplaise a été élu avec une majorité de près de 2900 voix.

Résultat : cette année il devra faire face à six adversaires apparemment tous convaincus que l'élection de 2009 était une erreur de parcours.

Le maire Dauplaise, lui, croit pouvoir l'emporter grâce à son bilan et sa campagne d'affichage.

« C'est marqué Votez Réjean Dauplaise, ça je pense que c'est de la bonne publicité, mais je pense que dans l'ensemble les citoyens sont bien satisfaits de mon travail », soutient-il.

Mais un récent coup de sonde publié dans le Sorel-Tracy Magazine place le maire Dauplaise loin derrière à peu près tous ses adversaires.

L'étude, qui n'est pas du tout scientifique, donne une énorme avance à l'homme d'affaires, Serge Péloquin, est très contestée par les autres candidats.

N'empêche, des gens croisés dans un restaurant de Sorel-Tracy étaient plutôt favorables à la candidature de Serge Péloquin.

« Mais là avec Serge Péloquin qui vient de se présenter, c'est bien dommage, mais on a changé d'idée », a déclaré une cliente.

« Il connaît tout le monde et ça serait lui le meilleur. Pis avec un peu d'argent, il fait quand même des choses assez grandioses [...] Monsieur Peloquin, il peut apporter plusieurs choses à la ville par ses contacts pis par ses réalisations passées qu'il a déjà faites », nous ont confié deux autres clients.

Autre fait à noter, tous les candidats à la mairie de Sorel-Tracy se présentent comme indépendants à l'exception de Corina Bastiani, seule candidate à avoir fondé un parti.

D'après un reportage de Philippe Marcoux

 

PLUS:rc