DIVERTISSEMENT

Triple hommage à Pierre Gauvreau au Musée de la civilisation (PHOTOS)

15/10/2013 04:35 EDT | Actualisé 15/12/2013 05:12 EST
Janine Carreau SODRAC 2013

C’est le 16 octobre que s’ouvre au Musée de la civilisation de Québec trois expositions consacrées à l’œuvre et à la carrière de Pierre Gauvreau. C’est l’occasion pour le musée, en collaboration avec la conjointe de Gauvreau, Janine Carreau, de souligner l’apport de l’artiste, auteur et réalisateur à l’art québécois.

Si Pierre Gauvreau (23 août 1922 – 7 avril 2011) a marqué le paysage télévisuel avec Le temps d’une paix et Cormoran, par exemple, il ne faut pas oublier qu’avant d’être auteur et réalisateur, il était d’abord un peintre d’avant-garde, signataire de Refus Global. C’est à toutes ces facettes de créateur que le musée rend hommage, grâce au prêt et au don d’œuvres par Janine Carreau, qui a partagé la vie de l’artiste pendant 35 ans.

pierre gauvreau

Ce tableau, réalisé par Charles Binamé et par Pierre Gauvreau, accueille le visiteur dans l’exposition Esprit libres

La première exposition, intitulée Pierre Gauvreau. J’espérais vous voir ici, explore la pratique artistique de Gauvreau sur 70 ans de carrière. Les œuvres, s’étalant de 1941 à 2011, montrent la multidisciplinarité de l’artiste : peinture, écriture et réalisation. On peut aussi admirer des toiles et sculptures de la collection personnelle Gauvreau-Carreau signées par des artistes amis, comme Françoise Sullivan, Serge Lemoyne et Jean-Paul Riopelle. Le réalisateur Charles Binamé, grand ami du couple, signe plusieurs films qui permettent l’incursion dans l’univers à la fois personnel et artistique de Gauvreau.

Esprits libres, la deuxième exposition ayant cours jusqu’au 8 février 2015, montre la relation entre Gauvreau et l’art populaire. Juxtaposées à des toiles de Gauvreau se trouvent des œuvres d’artistes naïfs ou populaires qui, pour Gauvreau lui-même, n’avaient pas à souffrir du clivage art/non-art. L’exposition propose au spectateur de s’interroger sur la notion de beauté et de laideur et de découvrir des créateurs marginaux.

Présentée par la Collection Loto-Québec, la troisième exposition de Gauvreau compte six œuvres de Gauvreau et deux réalisées à quatre mains avec sa conjointe. Située dans le hall du deuxième étage du musée, l’exposition se déroule jusqu’au 23 mars 2014. Il est à noter que cette partie est gratuite.

pierre gauvreau

À 88 ans, considérablement diminué par la maladie, Pierre Gauvreau retrouve la force de peindre après avoir obtenu la promesse d’une exposition majeure sur son œuvre. Quatre semaines avant de s’éteindre, Gauvreau peint cette dernière toile avec au cœur tout l’espoir du monde.

L’hommage du MCQ à cet artiste marquant est complété par l’ouvrage Pierre Gauvreau, passeur de modernité. Publié par le Groupe Fides, le livre rassemble plus d’une vingtaine de témoignages d’artistes, d’historiens de l’art et d’amis proches qui commentent l’œuvre de Gauvreau d’une façon personnelle. Tous les témoignages sont accompagnés de reproductions d’œuvres et de photographies.

Janine Carreau, qui a aussi agit à titre de commissaire, a exprimé le souhait que «l’exposition circule, qu’elle aille rejoindre les Québécois, qu’elle soit vue et revue. Pierre était un grand créateur dont la richesse de la création est à découvrir, un homme admirable, très discret qui a toujours laissé la parole à ses œuvres.»

Pierre Gauvreau. J’espérais vous voir ici, du 16 octobre 2013 au 28 septembre 2014

Esprits libres, du 16 octobre 2013 au 8 février 2015

Collection Loto-Québec, du 16 octobre au 23 mars 2014

Au Musée de la civilisation de Québec www.mcq.org

Hommage à Pierre Gauvreau au Musée de la civilisation

La rentrée culturelle (Automne 2013)

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.