NOUVELLES

Pèlerinage à La Mecque : pas de cas d'infection au coronavirus

13/10/2013 08:48 EDT | Actualisé 13/12/2013 05:12 EST

Le pèlerinage annuel à La Mecque a débuté dimanche pour deux millions de musulmans, rassemblés à Mina, près de la ville sainte de La Mecque. Jusqu'ici, les fidèles ont été épargnés par le coronavirus MERS.

Les autorités de l'Arabie saoudite, où se trouve La Mecque, ont assuré qu'aucun cas de contamination par ce virus n'avait été recensé parmi les pèlerins. Le ministre saoudien de la Santé, Abdallah al-Rabia, a fait cette mise au point alors que le MERS récemment a fait 60 morts dans le monde, dont 51 en Arabie saoudite.

L'Arabie saoudite a mis en place un énorme dispositif médical et de protection civile pour permettre aux pèlerins d'accomplir les rites dans les meilleures conditions possible.

Le Hajj est le plus grand rassemblement spirituel annuel dans le monde. Sur les deux millions de pèlerins, environ 1,4 million viennent de l'étranger. Ce nombre est toutefois en baisse par rapport à l'année dernière, lorsqu'il avait atteint 1,75 million, puisque Riyad a imposé une réduction de 20 % du nombre de pèlerins étrangers autorisés et de 50 % pour ceux venus d'Arabie saoudite, en invoquant le risque d'une épidémie du coronavirus MERS, mais aussi les travaux d'agrandissement des lieux saints.

L'Arabie saoudite a par ailleurs déployé plus de 100 000 soldats et policiers et mis en garde contre toute manifestation politique durant le Hajj. Depuis 1987, Riyad s'efforce de tenir le pèlerinage à l'écart des tensions politiques régionales. Cette année-là, la répression d'une manifestation anti-américaine et anti-israélienne de pèlerins iraniens avait fait 402 morts.

Cette année, pas moins de 42 000 caméras de surveillance ont été placées autour de La Mecque pour assurer la sécurité des pèlerins. Certaines peuvent filmer 60 km à la ronde.

Les autorités saoudiennes ont également mis 20 000 autobus à la disposition des pèlerins pour qu'ils puissent se rendre à La Mecque en empruntant de nombreux tunnels creusés dans les montagnes.

Le Hajj est l'un des cinq piliers de l'islam. Chaque fidèle doit l'effectuer au moins une fois dans sa vie s'il en a les capacités financières et physiques.

PLUS:rc