NOUVELLES

La stratégie sourit à Vettel

13/10/2013 07:43 EDT | Actualisé 13/12/2013 05:12 EST

Sebastian Vettel n'est pas encore champion du monde. Il a remporté le Grand Prix du Japon dimanche, mais Fernando Alonso a fini quatrième.

Le pilote Red Bull a profité au mieux de la stratégie choisie par son équipe, de deux arrêts, pour battre son coéquipier Mark Webber, qui était pourtant parti en pole position. Mais Webber a obéi à une stratégie de trois arrêts, qui l'a vu céder le commandement à Vettel. Il a pu à la toute fin remonter en deuxième place, mais il se posait de grosses questions à l'arrivée.

Vettel a eu de la chance, comme d'habitude, car au départ son aileron avant a touché le pneu arrière droit de la Mercedes-Benz de Lewis Hamilton, mais n'a pas du tout été abîmé. Hamilton a dû abandonner peu après avoir changé de pneu et plongé au dernier rang.

L'Allemand de 26 ans a remporté la 35e victoire de sa carrière. Il consolide bien sûr sa première place au classement des pilotes, avec 90 points d'avance sur Alonso, à quatre épreuves de la fin de la saison.

« J'ai pris un départ horrible et je suis bien revenu ensuite, a admis Vettel. J'ai essayé de contrôler les écarts, de faire durer mes pneus plus longtemps que Romain et Mark au premier relais, pour prendre un petit avantage et pouvoir les mettre sous pression en fin de course. Ma stratégie a parfaitement fonctionné. »

C'était sa cinquième victoire d'affilée, et sa 9e cette saison, en 15 courses disputées. Vettel pourra conserver son titre si le 27 octobre en Inde, s'il peut devancer Alonso de 75 points au classement.

L'homme du jour fut Romain Grosjean, qui au départ s'est catapulté de la quatrième place en tête de la course, et l'a gardée jusqu'au 30e tour, bien servi par ses pneus tendres (médiums). Sa voiture s'est montrée moins performante en pneus durs, et il a dû céder la deuxièmem position à Webber dans l'avant-dernier tour. Il a pu monter sur le podium pour clore un excellent week-end. Le pilote Lotus a vaincu ses démons.

« Quand j'étais en tête, j'ai vraiment pensé pendant un moment que j'allais remporter ma première victoire. La voiture était parfaite pendant le premier relais. Après, avec les pneus durs, c'était plus compliqué », a expliqué Grosjean après son 7e podium en F1, dont quatre cette saison.

Il a longtemps résisté à Webber en fin de course, puis a dû céder à l'avant-dernier tour, avec des pneus plus usés que ceux de l'Australien.

En terminant au quatrième rang, alors qu'il était 8e sur la grille, Alonso a préservé une chance mathématique de contrer Vettel, qui mène le classement des pilotes avec 90 points d'avance, soit 297 points contre 207.

Vettel sera champion si:

  • Il termine le Grand Prix de l'Inde devant Alonso et augmente donc son avance sur l'Espagnol. Il ne restera plus que trois manches et un maximum de 75 points à distribuer
  • Alonso remporte le Grand Prix de l'Inde, et qu'il termine dans les cinq premiers
  • Alonso termine deuxième en Inde et qu'il termine dans les huit premiers
  • Alonso termine troisième en Inde et qu'il ne marque aucun point

À noter la présence des deux pilotes Sauber dans les points, le jour du 70e anniversaire du fondateur de l'équipe Peter Sauber.

Le podium a été dédié à la pilote espagnole Maria de Villota, disparue vendredi à 33 ans des suites de son accident en essais privés en 2012.

Résultats du Grand Prix du Japon:

1. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) à la moyenne de 212,485 km/h
2. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) à 7,129
3. Romain Grosjean (FRA/Lotus-Renault) à 9,910
4. Fernando Alonso (ESP/Ferrari) à 45,605
5. Kimi Räikkönen (FIN/Lotus-Renault) à 47,325
6. Nico Hülkenberg (GER/Sauber-Ferrari) à 51,615
7. Esteban Gutiérrez (MEX/Sauber-Ferrari) à 1:11,630
8. Nico Rosberg (GER/Mercedes-Benz) à 1:12,023
9. Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes-Benz) à 1:20,821
10. Felipe Massa (BRA/Ferrari) à 1:29,263
11. Paul di Resta (GBR/Force India-Mercedes-Benz) à 1:38,572
12. Jean-Eric Vergne (FRA/Toro Rosso-Ferrari) à 1 tour
13. Daniel Ricciardo (AUS/Toro Rosso-Ferrari) à 1 tour
14. Adrian Sutil (GER/Force India-Mercedes-Benz) à 1 tour
15. Sergio Pérez (MEX/McLaren-Mercedes-Benz) à 1 tour
16. Pastor Maldonado (VEN/Williams-Renault) à 1 tour
17. Valtteri Bottas (FIN/Williams-Renault) à 1 tour
18. Charles Pic (FRA/Caterham-Renault) à 1 tour
19. Max Chilton (GBR/Marussia-Cosworth) à 1 tour

Abandons:

  • Jules Bianchi (FRA/Marussia-Cosworth): accrochage avec van der Garde, 1er tour
  • Giedo van der Garde (NED/Caterham-Renault): accrochage avec Bianchi, 1er tour
  • Lewis Hamilton (GBR/Mercedes): problème mécanique suite crevaison, 8e tour

PLUS:rc