NOUVELLES

Cyclone Phailin : l'évacuation massive a sauvé bien des vies

13/10/2013 04:15 EDT | Actualisé 12/12/2013 05:12 EST

Les autorités indiennes ont commencé à déblayer les kilomètres de débris laissés par le puissant cyclone Phailin, qui a inondé de nombreux villages et détruit des dizaines de milliers de maisons en chaume, mais ont affirmé que l'évacuation massive des régions concernées avait permis de sauver beaucoup de vies.

La tempête, la plus puissante à avoir frappé l'Inde en 10 ans, a anéanti pour des centaines de millions de dollars de récoltes. Mais 20 heures après qu'elle eut touché terre dans l'État d'Orissa, seulement 17 morts avaient été rapportées.

Le bilan devrait toutefois s'alourdir à mesure que les secouristes parviendront à atteindre les zones les plus éloignées sur la côte, qui demeurent isolées en raison des routes bloquées ainsi que des lignes et câbles de télécommunications détruits.

Le chef de la police de l'État d'Orissa, Amitabh Thakur, a reconnu que les dommages matériels étaient énormes, mais s'est réjoui du fait que peu d'habitants avaient été tués par le cyclone, mettant ce résultat sur le compte de l'évacuation.

Phailin a perdu beaucoup de sa puissance en touchant terre en début de soirée samedi, mais le temps était encore pluvieux et venteux dans certaines zones régions et les météorologistes ont prévenu qu'Orissa et d'autres États affectés par la tempête seraient aux prises avec des pluies torrentielles, des vents forts et une mer agitée pendant encore un autre jour.

Le gouvernement indien a été très critiqué pour ne pas avoir réagi assez rapidement à une série d'inondations et de glissements de terrain survenus en juin dans l'État d'Uttarakhand, où plus de 6000 personnes ont perdu la vie.

Avec Phailin, les autorités ont décidé de ne pas prendre de chance, surtout qu'un cyclone semblable avait fait au moins 10 000 morts à Orissa en 1999.

Près d'un million de résidants ont été évacués des côtes à l'approche de la tempête, dont plus de 870 000 dans l'État d'Orissa et 100 000 dans l'État voisin d'Andhra Pradesh.

Associated Press

La Presse Canadienne

PLUS:rc