NOUVELLES

Contestation réprimée en Azerbaïdjan

13/10/2013 03:21 EDT | Actualisé 12/12/2013 05:12 EST

La police a passé à tabac et interpellé des manifestants, samedi, dans la capitale azerbaïdjanaise, Bakou, à l'issue d'un rassemblement de protestation contre le résultat contesté de la présidentielle, qui a vu la réélection du président Ilham Aliev à un troisième mandat.

Des journalistes de Reuters ont vu les policiers frapper des manifestants lorsque des échauffourées ont éclaté à l'issue du rassemblement, qui a attiré des milliers de personnes contestant l'élection, jugée frauduleuse par les observateurs internationaux.

Une dizaine de personnes ont été arrêtées, selon l'agence de presse Interfax-Azerbaïdjan.

Ilham Aliev a été réélu, mercredi, avec 85 % des voix, selon les résultats officiels.

La manifestation, qui avait été autorisée, a rassemblé dans les 4000 personnes, venues accuser le pouvoir de fraude électorale et exiger la tenue d'un nouveau scrutin.

« Aliev et son Parti du nouvel Azerbaïdjan devront répondre de leurs actes et du fait qu'ils foulent aux pieds les droits des Azerbaïdjanais », a déclaré à la foule un candidat de l'opposition à la présidentielle, Jamil Hasanly, qui a obtenu 5 % des voix.

Reuters

PLUS:rc