NOUVELLES

81 jours aux mains des rebelles syriens

12/10/2013 03:30 EDT | Actualisé 11/12/2013 05:12 EST

Quand on est journaliste et photographe, on a beau couvrir les horreurs de la guerre, le monde bascule quand on devient soi-même une cible ou un otage.

En Syrie, Jonathan Alpeyrie a passé 81 jours aux mains de rebelles islamistes.

Ses ravisseurs ont même simulé son exécution.

Il a raconté son histoire à Anne-Marie Dussault, dans le cadre de l'émission Après tout, c'est vendredi!

Conflit syrien : onde de choc au Moyen-Orient

PLUS:rc